5 secrets à savoir sur le discret 14e arrondissement

Il n’y a encore pas si longtemps, le 14e arrondissement de Paris attirait artistes, cinéastes et écrivains du monde entier. Bordé par le parc du Luxembourg, par les tours du 13e et par la gare Montparnasse, il est aujourd’hui plus calme, plus familial… Mais regorge toujours de surprises ! Il mérite donc bien une petite balade d’une journée entière.

 

Un nouvel atelier d’artiste ouvert au public

atelier dans le 14e arrondissement
Atelier de travail de Chana Orloff vu depuis la galerie © Stéphane Brioland / Courtesy Atelier Chana Orloff / © Adagp, Paris 2019

 

C’est tout nouveau : auparavant fermée au public (à l’exception des Journées du Patrimoine), la maison-atelier de l’artiste russe Chana Orloff (1888-1968) accueille désormais les visiteurs tous les week-ends. Elle a été dessinée par le célèbre architecte Auguste Perret (1874-1954), bon ami de la sculptrice, dans une petite allée charmante non loin du parc Montsouris. L’atmosphère de travail y a été soigneusement conservée : en entrant dans l’atelier, on s’attend presque à entendre les coups de burin de Chana Orloff, qui viendrait nous saluer et nous inviter à poser en bavardant. Pourtant, elle n’est plus là ; seuls sont conservés ses très nombreux portraits d’amis, d’artistes et de personnalités diverses et ses exquises sculptures d’enfants, ainsi que quelques portraits d’elle. La maison est une survivante : saccagée pendant la Seconde Guerre mondiale, elle a été récupérée entièrement profanée par l’artiste revenue en 1945 de son exil en Suisse. Elle a aujourd’hui retrouvé sa superbe, et c’est avec un plaisir gourmand que l’on observe les mines amusantes de ses sculptures, en jetant un œil sur la vidéo qui montre Chana au travail.

Villa Seurat – Ateliers Chana Orloff
7 bis Villa Seurat, 14e

 

Un Lieu Secret pour toutes les envies

lieu secret dans le 14e arrondissement
© Lieu Secret

 

La rue Francis de Pressensé, venelle sombre et sans charme du quartier Pernety, a vu naître en 1975 l’un des plus sympathiques cinémas d’art et d’essai de la capitale. L’Entrepôt, fondé par Frédéric Mitterrand, est rapidement devenu un lieu de vie et d’art transdisciplinaire indispensable, qui accueillait projections de films, spectacles, concerts, soirées en tout genre et… réunions militantes. Un restaurant avec une terrasse intérieure complétait le tout. Mais petit à petit, L’Entrepôt est devenu un endroit un brin désuet, poussiéreux, éloigné des quartiers excitants de la capitale. Il s’offre aujourd’hui une nouvelle vie : rebaptisé Lieu Secret par ses nouveaux propriétaires, les très branchés Charles Gillibert, producteur de cinéma, et Arnaud Frish, patron (entre autres) du Silencio, le lieu a changé de décoration et a ajouté la corde cocktails maison à son arc, tout en conservant l’esprit ciné-restau. Plus joli, plus snob aussi, le Lieu Secret attire à nouveau la jeunesse bien sapée, en laissant derrière lui ses allures utopiques. À l’image du monde contemporain ?

Lieu Secret
7 rue Francis de Pressensé, 14e

 

À Sainte-Anne, les fous sont surtout artistes

dessin d'une exposition à l'hôpital Saint Anne dans 14e arrondissement
© De l’art des fous à l’art psychopathologique. La collection Sainte-Anne autour de 1960

 

Si vous aimez la Halle Saint-Pierre et ses expositions d’art brut, vous devez absolument vous rendre à l’hôpital Sainte-Anne. Non pas comme patient (espérons-le !), mais comme visiteur, car l’hôpital accueille de superbes expositions temporaires. En ce moment, on découvre les balbutiements de l’art-thérapie à travers une sélection de travaux réalisés par des patients dans les années 60. Intitulée De l’art des fous à l’art psychopathologique, l’exposition donne un bel aperçu des collections artistiques de l’hôpital et interroge les pratiques de l’art en milieu hospitalier. Palpitant.

De l’art des fous à l’art psychopathologique
Du 11 janvier au 28 avril 2019
Au Musée d’Art et d’Histoire de l’hôpital Sainte-Anne
1 rue Cabanis, 14e

 

Un café associatif : concerts et solidarité

terrasse du 14e arrondissement
© Le Moulin à Café

 

Installé dans un micro-quartier sans voitures où se côtoient logements étudiants, petit square et immeubles de standing, le Moulin à Café est un lieu solidaire tenu par toute une équipe de bénévoles. On y boit des verres de vin pas chers, on y déjeune, on y goûte et on y dîne pour quelques euros. Le tout dans une ambiance simple et chaleureuse. Des jeux et des livres sont mis à disposition, et chaque jour a son lot d’activités culturelles : ateliers de poésie, contes de fées, atelier d’initiation au zéro déchet, concerts et scènes ouvertes, il y en a pour tous les goûts ! Fréquenté aussi bien par les jeunes du quartier Pernety que par les familles et les retraités, le Moulin à Café a ce charme que peu d’endroits parisiens ont encore : celui de la communauté.

Le Moulin à Café 
8 rue Sainte Léonie, 14e

 

Sur les traces architecturales de Le Corbusier

Immeuble Le Corbusier 14e arrondissement
© Maison du Brésil

 

Les architectes vous le diront : à Paris, gardez le nez en l’air ! La ville est pleine de bâtiments-œuvres. Dans le 14e arrondissement, on fera attention aux immeubles conçus par l’incontournable Le Corbusier (1887-1965). Première étape : le 49 square de Montsouris, où Corbu dessina en 1922 la maison du peintre Amédée Ozenfant. Une merveille de volumes géométriques et de verrières affolantes. Puis, traversez le (si joli) parc Montsouris et entrez dans la Cité universitaire, où l’homme conçut la Fondation suisse en 1933 puis la Maison du Brésil en 1959. Nous offrant ainsi la possibilité de voir l’évolution de son style et de ses principes, qui révolutionnèrent l’architecture moderne. Claque esthétique assurée !