9 espaces artistiques à connaître absolument

Aux côtés des hauts lieux de l’art contemporain et des espaces d’exposition exceptionnels tels que la fondation Louis Vuitton ou encore la fondation Cartier, Paris recense une multitude de laboratoires et centres d’art contemporain aux fonctions et aux positionnements différents.

Artsper revient sur 9 lieux d’échange fréquentés par un cercle d’initiés. A garder en tête pour des idées de sorties artistiques alternatives aux musées !

1. La Fondation d’entreprise Ricard


Vue de l’exposition Fertile Lands. Photo © Marc Domage / Fondation d’entreprise Ricard

La Fondation d’entreprise Ricard donne régulièrement la parole aux commissaires les plus au fait des nouvelles tendances et des nouvelles formes d’expression de l’art. Lieu d’échanges et de dialogues, la Fondation d’entreprise Ricard invite chaque mois le public à participer à des conférences autour de l’art contemporain, de la sociologie, de la littérature ou de la philosophie. Ces rencontres sont l’occasion pour le public de débattre dans une atmosphère spontanée et conviviale, comme lors des Entretiens sur l’art, animés par Patrick Javault, des Invitations à l’imaginaire programmées par le sociologue Michel Maffesoli ou des rencontres Poésie Plate-forme, proposées par l’écrivain Jérôme Mauche. Vous l’aurez compris, la programmation, très pointue, est toujours prometteuse ! 

Fondation d’entreprise Ricard
12 Rue Boissy d’Anglas
75008 Paris

 

2. Le Palais de Tokyo


© Florent Michel / Palas de Tokyo

Le Palais de Tokyo est sans doute l’espace le plus ouvertement expérimental. Si nous revenons sur cette institution bien implantée à Paris et connue de tous, c’est surtout pour mettre en relief son positionnement très original au sein des centres d’art parisien. Le Palais de Tokyo se définit lui-même comme un anti-musée par excellence, un lieu d’échanges et de surprises. Le centre fut le pionnier d’un mouvement de réconciliation entre la Ville Lumière et l’art contemporain. Son modèle puis sa programmation ont été des cas d’école bien au-delà des frontières françaises, aussi bien dans le cercle des spécialistes que parmi les amateurs et le grand public. A noter : une librairie où l’on trouve les magazines les plus pointus du monde de l’art et une boutique dédiée aux produits dérivés créés par des artistes. 

Le palais de Tokyo
13 Avenue du Président Wilson
75116 Paris

 

3. Le plateau


Vue de l’exposition De toi à la surface, Photo © Martin Argyroglo / Le plateau

Le Plateau fut longtemps considéré comme le centre d’impulsion des tendances artistiques parisiennes. A la croisée de l’espace public (avec les rues avoisinantes) et de l’espace privé (avec les logements qui l’entourent), le Plateau se veut un lieu important pour la création contemporaine mettant en résonance arts plastiques, danse et musique. Installé dans le 19ème arrondissement, quartier des nouvelles galeries et autres lieux alternatifs, cet espace pluridisciplinaire offre une programmation qualitative tournée principalement vers des artistes internationaux travaillant sur des préoccupations sociales.

Le plateau
22 Rue des Alouettes
75019 Paris

 

4. La maison rouge


Photo © La maison rouge

Créée à l’initiative d’une personne privée, Antoine de Galbert, amateur d’art engagé sur la scène artistique française, La Maison Rouge est une fondation reconnue d’utilité publique. Sa vocation est de promouvoir les différentes formes de la création actuelle à travers la présentation d’expositions temporaires. Offrant aux œuvres et aux artistes plus de mille mètres carrés d’espaces d’exposition, La Maison Rouge invite des commissaires indépendants à explorer la diversité des champs de la recherche artistique actuelle, souvent par le biais de grandes collections privées internationales. La fondation veut, au long des expériences de l’art qu’elle provoque et propose, privilégier la multiplicité des démarches, des pratiques et des approches. Au rythme de 3 à 6 par an, les expositions se déroulent selon un calendrier régulier, de février à mai, de juin à septembre, et d’octobre à janvier. Des expositions monographiques alternent avec des projets thématiques et plus spécifiquement sont présentées régulièrement de grandes collections internationales dans les espaces de la fondation. Nous craquons très souvent pour les œuvres du patio !

La maison rouge
10 Boulevard de la Bastille
75012 Paris

 

5. LE BAL


Photo © LE BAL

LE BAL est une plate-forme d’exposition, d’édition, de réflexion et de pédagogie dédiée à l’image du réel. Le lieu est ouvert depuis septembre 2010, à l’emplacement d’une salle de Bal datant des années folles. C’est un lieu de vie à part entière, à deux pas de la Place de Clichy, offrant un lieu d’exposition, un restaurant et une librairie. L’ouverture du BAL est l’aboutissement d’une aventure de trois ans pour créer un lieu indépendant dédié à la représentation du réel par l’image, sous toutes ses formes : photographie, vidéo, cinéma, nouveaux médias. C’est aussi le résultat d’un pari : celui de transformer une salle de Bal des années folles en un espace ouvert, mobile, réactif aux formes contemporaines du « document ». En ce moment, ne ratez pas la belle exposition de Noémie Goudal.

LE BAL
6, impasse de la Défense
75018, Paris

 

6. Le passage de Retz


Photo © André Morin / Le passage de Retz

Bien moins connu, le Passage de Retz avec son Petit Café et sa boutique, se définit comme un centre d’expositions temporaires, un lieu d’expressions, de relations et de rencontres et un passage d’investigations. Le Passage de Retz propose un questionnement sur notre histoire, notre société et notre mémoire à l’aide d’objets repères, témoins de ce que chaque époque génère. Sa spécificité tient en quelques mots : il hybride les savoirs en donnant carte blanche à des personnalités dans différents domaines : arts plastiques contemporains, architectes, designers, stylistes, photographes, scientifiques, éditeurs, philosophes, sociologues, écrivains… Ainsi, il a pour vocation de promouvoir et de favoriser les relations entre créateurs, fabricants, industriels et un large public d´amateurs, d´usagers, de professionnels et de consommateurs par des expositions temporaires en associant création et industrie, en dévoilant les métiers, les savoir-faire, la recherche et les transferts de technologie.

Le Passage de Retz
9 rue Charlot 
75003 Paris

 

7. Le Domaine de Chamarande


Photo ©  Le domaine de Chamarande

Au sud de Paris, le Domaine de Chamarande se compose d’un magnifique parc arboré et d’un château du XVIIe siècle ouvert au public. Dans ce dernier, les espaces intérieurs sont régulièrement le cadre de belles expositions orientées vers la jeune création. Le domaine favorise au fil des saisons le dialogue entre création contemporaine, patrimoine bâti et environnement paysager. Par la réalisation d’œuvres in situ, les artistes cherchent à « habiter » le Domaine et se confrontent à son histoire. Vous retrouverez notamment dans le parc les créations de Dominique Angel, Art orienté objet, Alain Declercq, Marie Denis et des Donuts ou encore de Philippe Ramette, Bert Theis et Elmar Trenkwalder.

Le domaine de Chamarande 
38 rue du Commandant Arnoux 
91730 Chamarande

 

8. Fondation EDF


Vue de l’exposition Climats artificiels Photo ©Fondation EDF

En 1990, la Fondation EDF inaugurait son Espace d’exposition, une ancienne sous-station électrique, située au cœur du 7e arrondissement de Paris. Au fil de son histoire, ​
l’Espace de la Fondation EDF, gratuit et ouvert à tous, a toujours voulu entrer en résonance avec la création artistique, présentant de multiples talents, des plus anciens aux plus contemporains. La fondation a ainsi accueilli des artistes aussi prestigieux que Nicolas Schöffer, Julio Le Parc, Patrick Blanc, Pascal Cribier, Yann Kersalé ou le célèbre James Turrell. Faisant de la solidarité la priorité de son mécénat, la fondation se doit également de porter son message autrement, en faisant de son Espace un lieu d’expérimentation, un outil de dialogue et de compréhension, ouvert sur le monde. Un support à la réflexion, aux échanges, à la confrontation. Un pari jusque-là réussi avec brio.

Fondation EDF
6 Rue Récamier
75007 Paris

 

9. La ferme du buisson


Vue de l’exposition Missing Missing,  Photo ©Emilie Ouroumov / La ferme du buisson

Existant depuis 1991, à l’est de la capitale, la Ferme du buisson est un centre engagé depuis presque vingt dans une politique d’exposition, de production et d’édition, témoignant de son soutien actif à la création contemporaine. Depuis février 2008, la Ferme du buisson accueille une nouvelle programmation et favorise une approche qui permet d’envisager l’art contemporain dans sa relation avec d’autres manières de faire et de penser. Elle s’inscrit ainsi en résonance avec les disciplines représentées à la Ferme du Buisson (théâtre, danse, cinéma), mais convoque également d’autres champs comme l’économie, la philosophie, l’histoire, l’urbanisme… La programmation se veut prospective, en accueillant de jeunes artistes ou des artistes rarement présentés en France. Elle conjugue des expositions monographiques et collectives, des projets hors les murs, des performances, des projections et des invitations à des commissaires extérieurs.

La ferme du Buisson
Allée de la Ferme
7186 Noisiel