Best-of 3 : Les meilleurs Festivals en région parisienne

 

New Morning « All Stars »

 

Comme toujours, en juillet, le New Morning enfile son smoking.

Comme toujours, en juillet, le New Morning enfile son smoking. Les Parisiens qui, pour une raison ou une autre, ne peuvent se rendre dans les festivals en France se voient offrir un plateau de caviar, à quelques stations de métro. La grande chanteuse Cecile McLorin Salvant ouvre le bal, à la tête d’une formation essentiellement féminine (3 juillet). Puis viendront The Soul Rebels, grande formation de la Nouvelle-Orléans (4), un héritier soul de Marvin Gaye, José James (8), un émule du démiurge psychédélique Sun Ra, l’Arkestra emmené par Marshall Allen (10) et le prince du groove brésilien Ed Motta qui a un petit air de seventies (11). Il est toujours plaisant aussi d’aller écouter Mike Stern, ancien guitariste de Miles Davis (12) ou le trompettiste Roy Hargrove, un habitué du New l’été, et sur scène pour trois soirées (du 13 au 15) et aussi un autre guitariste de Miles, John Scofield, capable de rendre hommage à Ray Charles, à la country music, et de nous proposer du jazz funk comme ce soir (26). La pop tropicale de la Brésilienne Ceu (28) fera certainement monter la température.

Du 3 au 28 juillet. 7-9, rue des petites Ecuries 10e. M° Château d’Eau. 

 

Festival Django Reinhardt

 

A la suite des inondations l’année dernière (sur l’île du Berceau), et en raison des nouvelles contraintes liées aux attentats, ce prestigieux festival qui existe depuis 1968 a dû déménager dans le Parc du Château de Fontainebleau.

A la suite des inondations l’année dernière (sur l’île du Berceau), et en raison des nouvelles contraintes liées aux attentats, ce prestigieux festival qui existe depuis 1968 a dû déménager dans le Parc du Château de Fontainebleau. C’est là que se déroulera sa 38è édition avec une programmation qui semble rattraper le temps perdu. Deux artistes israéliens s’y produiront, le contrebassiste Avishai Cohen et le chanteur à la voix d’or Asaf Avidan (6 juillet), la prodigieuse chanteuse de jazz pop coréenne Youn Sun Nah qui vient présenter son nouvel album pop jazz, She Moves On, et un collectif de guitaristes manouches héritiers de Django Reinhardt (Stochelo Rosenberg, Rocky Gresset, Adrien Moignard et le bassiste historique de Sly and The Family Stone, Larry Graham (7) lui succèderont. Et nous ne manquerons pas le rare violoniste électrique Jean-Luc Ponty et son projet avec Kyle Eastwood et Bireli Lagrene, ni le grand oudiste tunisien Dhafer Youssef (8) et encore moins le funky Trombone Shorty (9). Un retour du festival en grande forme. SK

Du 6 au 9 juillet. Parc du Château de Fontainebleau (77), Prairie du Bois d’Hyver. www.festivaldjangoreinhardt.com

Office de tourisme de Fontainebleau : +33 (0)1 60 74 99 99

 

The Peacock Society

Comme toujours, Peacock Society empile les stars pour un week-end de folie.

Un mois après We Love Green, l’équipe de We Love repart à Vincennes, au parc Floral cette fois, pour lancer l’édition d’été de Peacock Society, son festival électronique. Comme toujours, l’affiche empile les stars du genre, avec la DJ russe Nina Kraviz et l’Allemand Dixon, élu trois années de suite numéro 1 du top 100 de DJ’s de Resident Advisor, la Bible des programmateurs. On y verra aussi le Canadien Kaytranada, qui fait toujours fureur avec son R&B augmenté, Carl Craig, figure de la scène de Detroit, qui présentera son projet Versus, sur lequel il mélange musiques classique et électronique en compagnie du pianiste Francesco Tristano, ou encore Avalon Emerson, l’Américaine qui donne un nouveau souffle à la techno.

Du 7 au 8 juillet au Parc floral, Bois de Vincennes, 12e.

 

La Douve Blanche

 

Le festival imaginé et lancé il y a trois ans à peine par le crew Animal Records entend toujours allier programmation de choix et arts de la table avec Animal Kitchen.

Deux choses sont certaines quand on se rend à La Douve Blanche, au Château d’Égreville : on sait qu’on y écoutera de la bonne musique mais aussi qu’on y mangera bien ! Le festival imaginé et lancé il y a trois ans à peine par le crew Animal Records entend toujours allier programmation de choix et arts de la table grâce à sa branche culinaire Animal Kitchen – cuisine « nomade » qui s’est sédentarisée depuis peu au Point Éphémère. Le festival promouvra cette année de jeunes chefs et offrira en dessert un line-up composé de l’électro faite avec des instruments acoustiques de Cabaret Contemporain, la pop atmosphérique de Otzeki, les inspirations tropicales de Polo & Pan ou les délires funky de Lucien & The Kimono Orchestra.

Du 7 au 9 juillet à  Égreville en Seine-et-Marne (77).  Page Facebook : LaDouveBlancheFestival.

Lollapalooza

 

Le festival américain Lollapalooza débarque à Paris avec une programmation détonante.

Le festival Lollapalooza débarquant à Paris, l’idée se tramait depuis quelques années déjà, mais cette fois c’est bel et bien officiel : le géant américain – établi à Chicago depuis 2005 – prendra donc ses quartiers à l’Hippodrome de Longchamp avec une programmation forcément impressionnante, dans laquelle on retrouve notamment quelques légendes d’ici, comme IAM, et d’ailleurs comme les Red Hot Chili Peppers, The Roots ou Liam Gallagher. Mais aussi pêle-mêle le très en vue The Weeknd, les expérimentations rock de Alt-J, le punk qui remue des foules entières de The Hives, le spleen envoûtant de Lana Del Rey ou celui plus spectral de London Grammar. Côté food, un espace sera dédié à l’art culinaire et dirigé par l’omniprésent chef Jean Imbert…

Du 22 au 23 juillet à l’Hippodrome de Longchamp, 2 route des Tribunes (16e). www.lollaparis.com

 

Rock en Seine

 

Comme toujours, ce festival ne manque ni d’érudition ni de moyens, avec une affiche de haute tenue : des habitués du lieu, les Anglais mélodieux Franz Ferdinand.

C’est la dernière étape avant le bureau, le dernier parfum de l’été qu’il ne faut pas rater. Les premières effluves se sont échappées en 2003, grâce au soutien de la région Ile de France et dans le site merveilleux du Domaine national de Saint-Cloud. Cette année-là, les heureux milliers de spectateurs eurent la chance de voir Massive Attack et… la grande dame du rock PJ Harvey qui sera la star absolue l’édition 2017, le 26 août. Comme toujours, ce festival ne manque ni d’érudition ni de moyens, avec une affiche de haute tenue : des habitués du lieu, les Anglais mélodieux Franz Ferdinand, et deux groupes revenus des limbes, les mélodieux Texans électriques At The Drive In qui présenteront leur nouvel album, In.ter.a.Li.a et les grunge de The Jesus And Mary Chain (25). La programmation fait la part belle aux projets les plus intenses, mêlant le couple sexy de blues électrique industriel anglo-américain The Kills et la formation folk pop clair-obscur Timber Timbre qui flottent sur la réussite de ses deux derniers albums, Hot Dreams et Sincerely, Future Pollution (26), les vétérans américains du hip hop Cypress Hill depuis un quart de siècle, et le projet de pop épurée The XX (27). Beaucoup de noms prestigieux, mais surtout la magnifique PJ Harvey !

Du 25 au 27 août. Domaine nationale de Saint-Cloud (92). www.rockenseine.com

 

Jazz à la Villette

 

Le festival Jazz à la Villette, qui se tient en septembre, prolonge nos vacances avec une affiche encore très séduisante.

Créé en 2002, le festival Jazz à la Villette, qui se tient en septembre, prolonge nos vacances avec une affiche chaque année très séduisante. Les programmateurs ont élargi leur palette, jusqu’à intégrer beaucoup de soul et de funk. Le tromboniste Fred Wesley, ex-directeur artistique de James Brown, devrait encore livrer une prestation excitante aux côtés d’un créateur d’acid-jazz, Omar (1er septembre). Un autre habitué de la scène parisienne, le chanteur de soul jazz Gregory Porter sera de la partie, avec en première partie Don Bryant qui appartient à l’histoire de la musique américaine. Mari d’Ann Peebles, il a composé ce classique « I Can’t Stand The Rain » et vient de sortir son deuxième disque (5). Toujours dans le registre mythique, l’hommage de la chanteuse béninoise Angélique Kidjo à la chanteuse cubaine de salsa, Célia Cruz semble prometteur (6) tout comme bien sûr, la magnifique héritière de Sarah Vaughan, Dianne Reeves (10), star du jazz vocal.

Du 31 août au 13 septembre à la Grande Halle de la Villette, Philharmonie, Cabaret sauvage, Cité de la musique. www. Jazzalavillette.com