Cliché de la semaine : le fond dans les formes

Ce totem mi-gothique mi-foutraque apparaît spontanément à lui seul comme une œuvre d’art contemporain, qui semble pourtant aussitôt désacralisée par la petite ardoise d’écolier qui le décrit.

Sauf que selon la conception de l’artiste Ben qui en est l’auteur, c’est justement cette manière de l’identifier et surtout de le signer qui lui confère son statut. Tout, même un enchevêtrement – heureux ou non, qu’importe – de vieilles bricoles, même une boîte-mystère peut ainsi devenir de l’art pour peu que l’artiste décide, avant les autres, de se l’approprier. Enfin peut-être… Car avec la grande rétrospective que lui consacre le Musée Maillol pour sa réouverture, ceux qui ne connaissent de Ben que sa célèbre graphie faussement naïve comprendront  vite que chez lui, tout est toujours d’emblée, sujet à questionnement. Entre premières écritures, actions de rue et œuvres inédites imaginées pour l’occasion, on revisite en plus de cinquante ans de création et 200 œuvres, le travail d’un artiste qui n’a jamais eu de cesse de provoquer… les réactions.

www.museemaillol.com