Comment bien surcharger le décor

Côté déco, l’heure n’est pas à l’épure. Si les apparts se remplissent immanquablement d’arbres coupés, de couronnes de bienvenue, de photophores et de décorations hétéroclites, on n’oublie pas de regarder du coin de l’œil les bonnes idées et les tendances du moment et on tente aussi l’option gratifiante du DIY.

Un sapin artificiel, oui, mais.

Sans totalement les approuver, on ne peut pas non plus blâmer ceux qui ne veulent pas passer par la case « vrai sapin ». A condition qu’ils n’optent pas non plus pour le goupillon rétractable comme un parapluie, parce qu’il est vrai qu’au rayon « fake », c’est comme dans tout, y’en a des bien. Néanmoins, de plus en plus, les marques proposent des versions alternatives en vrai bois ou même vrai métal, qui au lieu de donner à votre arbre des airs de pis-aller, jouent la carte créative ou décalée, ou mieux encore, expriment vos préoccupations green (Atelier 1053 sur Etsy.com, sapin Alpage chez Maisons du Monde, sapin tubulaire chez Cultura, etc.). Les plus créatifs (et les plus fauchés aussi) pourront se lancer dans une sculpture très underground, avec pourquoi pas, des cintres de pressing, très efficaces disposés en pyramide.

Himmeli, terre inconnue

On voit beaucoup ces temps-ci, des objets déco géométriques et aériens construits avec des assemblages de baguettes métalliques ou plastiques. Ceux-là sont inspirés des himmelis, structures décoratives traditionnelles que l’on rencontre dans les pays baltes ou nordiques, et qui sont à l’origine, fabriquées avec des tiges de seigle ou de roseau et assemblées avec fils et aiguilles. On peut trouver çà et là de vrais himmelis (Petit Helsinki sur Etsy.com) ou essayer de les confectionner soi-même. Sur son site himmeli.fr, Nanné Prauda-Frémont, une Finlandaise exilée chez nous propose tout le matériel nécessaire et les tutos qu’il faut.

Message dans le bocal

Grosse tendance cette année, les bocaux tradi, habités de personnages emblématiqes ou de décors enneigés. On optera ainsi facilement pour les désormais célèbres lampes de la marque «La Tête dans le bocal, ou pour les photophores à LED old school et délicats, avec saynètes du genre à surclasser les plus belles des boules à neige, que l’on trouvera chez Gifi (9,95 €). Pour les adeptes de la récup, les confitures Bonne Maman préconisent la récupération de leurs monodoses, stars des petits-déjeuners d’hôtel que l’on peut suspendre avec une ficelle anglaise dans le sapin. Pour la déco à poser, les très élégantes « Jar » que l’on trouve chez Hema feront l’affaire à merveille.

Table de fête

Où l’on bannira toute vaisselle en carton ou en plastique hors du nouvel an entre potes potentiellement ingérables. Pour Noël, on sortira sa plus belle vaisselle en dur, ou pourquoi pas, celle de tous les jours, pimpée (avec le feutre adapté) par ses soins. L’occasion est peut-être venue aussi, de s’offrir de vraies belles assiettes, de celles qu’on ne sort que pour les occasions qui le valent bien. On signalera dès lors aux vrais amateurs de jolies choses, la collection « A Piece of dream » de Sophie Mestiri, éditée en série imitée pour le porcelainier Site Corot Limoges (www.sitecorot.com). Le genre d’objets sublimes qu’on aimera héberger à vie chez soi.

Zoo logique

Trop vus les rennes et autres petits moutons, l’heure est aux renards (Truffaut, Monoprix…) par ailleurs très présents dans la déco, et aux papillons, qui, comme dans un grand vent de légèreté parfaitement nécessaire, investissent tous les domaines, de la mode à la cosméto. Dans le même ordre d’idée, on notera une belle envolée de plumes sur les sapins de la promotion 2016.

Boules au top

Aux amateurs d’ornements de qualité qu’on emballe précieusement à chaque fin de Fêtes, dans du papier de soie, en vue de les transmettre à celui qui suivra, on suggéra d’étudier les créations des maîtres verriers. Celles de la maison Glassor, par exemple, qui vues de loin, sembleraient presque normales, se révèlent quand on se penche sur elles, précieuses et légères comme un trésor. www.glassor.fr.

Pensez aux fleurs

Pour la touche finale un peu fraiche, pensez vraiment à la décoration florale, au-delà du triste bouquet agrémenté d’ornements kirsch et de dorures, attrapé chez le méritant fleuriste du coin. Pour une occasion spéciale, de vrais artistes, à l’instar de Luc Gaignard ou Christian Morel peuvent vous assurer le bluff du siècle. Pour la touche de légèreté qui manque souvent aux Fêtes, le site Flowerness.fr vous proposera de jolis bouquets champêtres dont vous pourrez prétendre être l’auteur, à la faveur d’une balade, lors d’un récent week-end pluvieux à la campagne. #Gratification