Découvrez le canicross, un sport canin qui a du chien

Vous les avez peut-être vus du côté du bois de Boulogne ou du bois de Vincennes. Baudrier sanglé autour de la taille, des hommes et des femmes courent, tractés par un berger australien ou un braque élancé de couleur grise. Bienvenue dans le monde des canicrosseurs.

« La fédération de canicross existe depuis 13 ans. Ce sport a été mis au point par un vétérinaire lyonnais au début des années 90. Il s’est inspiré de ce qu’il avait pu voir dans les pays du nord avec des chevaux. Les joggeurs courent attachés à leur chien en se calant sur le rythme de l’animal et améliorent ainsi leur performance », nous explique Yvon Lasblei, président de l’International Canicross Federation (ICF). Un constat partagé par Anthony Le Moigne. Ex-habitué des triathlons, ce dernier s’est mis au canicross il y a 11 ans et est aujourd’hui… double champion du monde. « Seul, sur 5 kilomètres je peux monter à 19km/h mais avec mon chien, j’arrive à 25km/h » confie-t-il.

Un lien unique avec l’animal

canicross
Crédit photo : Harold Meerveld pour Flickr

 

Au-delà de la performance physique, le lien homme-chien se voit renforcé par cette activité : « Vous êtes dans un effort commun avec l’animal, ce qui créé encore plus de complicité. Il va s’adapter à votre rythme, tout comme vous au sien. » Attention toutefois à sélectionner le bon matériel pour préserver le chien. « Non seulement vous aurez besoin d’un baudrier et d’une solide laisse mais surtout d’un harnais parfaitement adapté à la morphologie de l’animal. On trouve aujourd’hui de très bons équipements pour une centaine d’euros. S’ajouteront ensuite les chaussures de courses pour le canicrosseur », indique le président de l’ICF. Il est d’ailleurs conseillé de démarrer avec la version soft du canicross pour une première tentative : le canimarche.

Prendre soin du chien

canicross
©Rubén Ortega Vega CC BY-SA 2.0 Flickr

 

A noter également que tous les chiens ne sont pas adaptés au canicross : « Généralement, on voit surtout des chiens de chasse, des braques, des bergers australiens ou encore des doberman. Mais c’est un sport ouvert à tous et il m’est déjà arrivé de voir des canicrosseurs courir avec leur Jack Russel. Par contre, il faut à tout prix éviter les boxers et tous les chiens dont le museau est écrasé. Ce sont des animaux qui ont des problèmes respiratoires ce qui les rend inaptes à ce type d’exercice », ajoute-t-il. A bannir également la course sur les surfaces gravillonnées au profit des sols souples des parcs. Quant à la température, mieux vaut pratiquer lorsqu’il ne fait ni trop chaud ni trop froid.

Les lieux où faire du canicross

canicross
Crédit photo : Ferran pour Flickr

 

Comme dit plus haut, les bois de Vincennes et Boulogne regorgent de canicrosseurs, mais l’essentiel des marathons franciliens se tiennent en grande couronne, dans des espaces verts. C’est le cas par exemple du trail des Lavoirs de la Chevreuse, une course de moins de 10 kilomètres, au sud du parc naturel de la Haute Vallée de Chevreuse, dans les Yvelines. Prévue pour le 6 mai 2019, elle permettra aux canicrosseurs d’Île-de-France de se retrouver dans un décor exceptionnel pour un parcours intense. Tous à vos laisses !


Ne manquez aucun de nos bons plans et jeux-concours en vous inscrivant à notre newsletter !