Galerie L’Oiseau

Benjamin Loyseau est photoreporter (Paris Match, 6 Mois…), à la fois grand voyageur et doté d’un vaste et festif cercle d’amis parisiens. Pour célébrer ces deux qualités, il a eu l’idée d’ouvrir cette galerie hybride aux airs d’appartement, logiquement baptisée L’Oiseau.

Associé au galeriste Guillaume Binet (La Petite Poule Noire) il y expose de prestigieux camarades et organise des soirées façon club privé. La galerie est donc ouverte à tous, mais pour rester boire un bon vin ou commander des tapas françaises (élaborés en complicité avec le restaurant du dessous, le qualitatif « Vin des Pyrénées », tenu par un copain de Benjamin), il faut se découvrir sur place des affinités avec l’hôte.

L’avantage, c’est que ses amitiés professionnelles permettent à celui-ci d’exposer et vendre de belles signatures, comme en ce moment Davide Monteleone, dont les clichés pris dans les campagnes russes avec l’exacte même technique qu’utilisa Richard Avedon pour photographier la campagne américaine impressionnent jusqu’au New York Times, qui en a fait un bel article.

L’endroit est aussi en partie conçu comme un repaire pour les acteurs du photojournalisme, les amis et amis d’amis de Benjamin, pour qu’ils viennent partager images et récits du monde entier entre deux voyages, faisant vivre le lieu au-delà des vernissages, avec tout ce qu’il faut, si nécessaire, pour projeter des films, écouter de la musique (live, pourquoi pas), prendre l’air sur une mignonne terrasse, et s’adonner donc à de goûteuses agapes… Cet oiseau-là devrait vite prendre son envol.