Galerie Until Then : trois héritiers pionniers

Ils se sont rencontrés chez Yvon Lambert. Olivier Belot a dirigé plusieurs années la Galerie du Marais, Alexa Brossard y a été directrice associée, et Mélanie Meffrer-Rondeau s’y est occupée d’artistes. Comme Yvon fut un pionnier du Marais, les trois associés ont décidé à la fermeture de la galerie de leur patron d’ouvrir la leur au milieu des puces de Saint-Ouen : une première.

Le hangar, friche somptueuse de 500m2 qu’ils ont investi, trouve très naturellement sa place dans une enclave de jeunesse, à deux pas du marché Serpette (où Until Then a aussi un petit stand) : une cour partagée entre Habitat Vintage, l’Eclaireur, un food market fabriquant de délicieux burgers à manger assis dehors, et Mademoiselle Steinitz avec son cabinet de curiosités vintage ou antiques.

Comme la galerie suit les jours d’ouverture du marché alentour, du vendredi au dimanche, le trio peut consacrer le reste du temps à renforcer la présence de son écurie d’artistes dans les grandes foires internationales et les musées. Parmi lesdits artistes, plusieurs noms établis de feu la galerie Yvon Lambert, volontiers conceptuelle – mais pas que : Douglas Gordon, Jill Magid, Robert Barry, Jonathan Monk, David Claerbout.

Et, de plus en plus, de nouvelles rencontres. Tandis que le défi des Puces (où les autres antiquaires ont apprécié leur arrivée), c’est à la fois de « sensibiliser à l’art contemporain les collectionneurs qui viennent pour les puces », explique Alexa, et aussi «d’attirer ceux qui ne passeraient pas là par hasard ». Et puis enfin contribuer à la vie de cette grande cour, lieu charmant et porteur de renouveau, où il fait très bon passer son dimanche.