Petit guide parisien du zéro déchet

Si vous faites partie de cette frange de la population qui descend la poubelle tous les jours, il est peut-être temps de vous poser des questions sur votre façon de consommer… Rassurez-vous, vous n’êtes pas le seul. Chaque année en France, 5 millions de tonnes d’emballages ménagers se retrouvent à la poubelle. Et, soyons clairs, entre les bouteilles de gel douche et les avocats sous plastique, tous n’étaient pas indispensables. Alors, si on passait en mode zéro déchet ? 

 

Zéro déchet, on commence par quoi ?

Distributeurs de céréales pour un objectif zéro déchet
© Anna via Flickr

 

Certes, le chantier est titanesque. Il faut donc commencer par se focaliser sur de petits axes de progression. Indolore et efficace, vous pouvez débuter en collant un autocollant stop pub sur votre boîte aux lettres. Ainsi, plus besoin de gérer le tri des catalogues promo du supermarché d’à côté. Ensuite, on dit adieu aux sacs en plastique dans les supermarchés. Et c’est tant mieux car les cabas réutilisables sont bien plus stylés ! Enfin, dans la maison, deux pièces sont particulièrement génératrices de déchets : la cuisine et la salle de bain. Et dans les deux cas, passer au fait maison permet de limiter drastiquement la quantité d’emballages. Pour la cuisine, cela passe par le fait de cuisiner des produits frais. Dans la salle de bain, par la confection de ses produits cosmétiques et ménagers.

 

Trouver les bons spots

Carte Île de France zéro déchet
© Mapbox © OpenStreetMap

 

La carte zerowasteparis va devenir votre meilleure amie. Elle recense les commerçants qui se démarquent par leur volonté de limiter les emballages à usage unique à Paris et en Île-de-France. On y retrouve principalement des adresses de boutiques bio, des épiceries dédiées au zéro déchet, quelques enseignes de grande distribution proposant des produits en vrac… mais aussi des fab labs pour fabriquer soi-même des objets du quotidien.

Côté alimentation, le bon spot, c’est aussi le marché d’à côté, le fromager, le boucher ou la coopérative de producteurs près de chez vous. Au final, c’est une façon de consommer différemment et de soutenir les petits commerçants.

 

LA bonne adresse

La Maison du zéro déchet
© Stefano Borghi via Facebook

 

S’il ne devait y avoir qu’une adresse à retenir, ce serait celle de La Maison du Zéro Déchet. Entre mode de vie, initiatives entrepreneuriales, politiques publiques, on y découvre les coulisses d’une consommation raisonnée. Situé dans le 18e arrondissement de Paris, ce lieu atypique abrite une boutique, mais aussi des espaces pouvant accueillir des projections et des débats, des conférences ou des ateliers. On apprend à y fabriquer son dentifrice ou ses cosmétiques et à bricoler pour ne plus jeter. Un passage obligé !

3 rue Charles Nodier, 18e
Métro Anvers
Tél : 09 86 54 38 88

 

Le projet fou de la rue du zéro déchet

Un foyer zéro déchet, c’est bien. Une rue zéro déchet, c’est mieux ! Tel est l’objectif un peu fou que s’est fixée la Mairie du 10e. Ainsi, pendant un an, les habitants, les commerçants, mais aussi les bureaux et les écoles de la rue de Paradis vont être mobilisés autour d’un projet commun : réduire au maximum les déchets. La rue qui relie la gare du Nord à la gare de l’Est a été choisie car elle est particulièrement dense et abrite des activités variées, représentatives de Paris dans sa globalité. Une expérience est menée en partenariat avec l’association Zero Waste Paris qui joue un rôle essentiel : elle organise des ateliers de sensibilisation et de formation. Indispensable pour un projet qui repose sur le volontariat. Dans un an, un bilan sera tiré de cette expérience et, qui sait, elle sera peut-être étendue à d’autres quartiers de la capitale…