A.Tester

L’ agenda de la semaine

Que faire cette semaine ? Laissez A nous Paris vous guider…

Lundi 26 :  UGO RONDINONE : I ♥ John Giorno

Photos © André Morin

Le poète américain John Giono, Icône underground, ami d’Andy Warhol, est à l’honneur au Palais de Tokyo, dans une rétrospective événement, en forme de déclaration d’amour. Dans I ♥ John Giorno, l’artiste suisse Ugo Rondinone questionne l’influence du poète sur la pop culture d’aujourd’hui et met en lumière sa vision révolutionnaire de la poésie.

Jusqu’au 10 janvier, au Palais de Tokyo, 13, Avenue du Président Wilson, 16e. M° Iéna/Alma-Marceau.

Mardi 27 :  Chiens de tous poils

(C) DR

Un petit chien à taches rousses, un autre qui adopte un bébé lion, une moufle qui se transforme en chiot de compagnie, etc. tels sont les personnages qui défilent à l’écran au gré de films rares, réalisés dans les années 70 par des cinéastes d’animation russes, polonais ou britanniques… Côté musique, puisqu’il s’agit d’un ciné-concerts (pour enfants de 2 à 6 ans), on retrouve le sympathique Joseph d’Anvers adepte de chansons rock intenses. Mais on sait que les rockers ont du cœur.

Jusqu’au 31 octobre, Les Trois Baudets, 64, boulevard de Clichy, 18è, M° Blanche. A 11 h et 15 h. Places : 8 et 10 €.

Mercredi 28 :

– le Salon du Chocolat

(C) DR

Pour la 21ème fois, la Porte de Versailles devient le temps de quelques jours le paradis des chocovores. Une nouveauté cette année, chaque exposant a imaginé un chocolat unique, à déguster le temps du salon. De quoi patienter en attendant l’incontournable défilé de robes en chocolat ou la finale du World Chocolate Masters qui réunit vingt des plus grands chocolatiers du monde.

Jusqu’au 1er novembre, Salon du Chocolat, Porte de Versailles, Pavillon 5, 15e. M° Porte de Versailles. Tous les jours de 10 h à 19 h. Entrées : de 6 € 50 à 14 €.  

– Paco de Lucía, légende du flamenco

(C) Bodega Film

Paco de Lucía, guitariste espagnol de génie disparu en 2014 revient, sur nos écrans, dans un documentaire touchant mais pudique réalisé par son fils Curro Sanchez Varela. Un témoignage de la créativité et du travail de ce musicien salué par ses pairs comme l’un des plus grands maîtres du flamenco. On sort de la salle avec des envies d’Espagne et un air de guitare dans la tête.

Documentaire, de Curro Sánchez, 1 h 38.

Jeudi 29 : Les primeurs de Massy

(C) Born Bad records

Chaque année, le festival Les Primeurs de Massy pioche parmi les meilleurs premiers albums. Et la scène française actuelle, en plein effervescence quoi qu’on en dise, leur donne l’embarras du choix…  Certains sont déjà aguerris à la scène, tels la magnétique Jeanne Added et les charismatiques Feu! Chatterton. D’autres manient la pop, le rock et l’électro-pop avec, déjà, une belle maturité : Kid Wise, Forever Pavot, Husbands, Superpoze, We Are Match ou Flavien Berger en tête. Pas si novices que ça !

Jusqu’au 31 octobre, Les Primeurs de Massy au Centre Culturel Paul B, 6, allée du Québec, Massy (91). RER B Massy Verrières. Places : 18 €.

Vendredi 30 :

– Collages sportifs

(c) Benjamin Blanpain

Après les collages de Raw, dont on vous avait parlé au début de l’été, Benjamin Blanpain, ex-journaliste devenu assembleur d’images, revient avec une nouvelle expo, Fitness, tirée de sa collection d’images accumulées au cours des années. Toujours aussi saisissant, il reste dans le collage cru, mais “avec plus de testostérone, de violence, de mouvement et de muscles”, télescopant haltères, corps stéroïdés et couleurs pop pour stimuler l’imagination à défaut des biceps. Bonus : le vernissage sera agrémenté d’un concert du grand guitariste brésilien Manassés de Sousa.

Jusqu’au 22 novembre (vernissage le 30 octobre), Fitness, à La Bellevilloise, 19-21 rue Boyer, 20e. M° Ménilmontant/Gambetta.

– After FIAC

(C) Les soeurs malsaines

Le collectif Sœurs malsaines, à cheval entre cinéma, musique et fiestas, organise un after non-officiel de la Fiac (la Foire internationale d’art contemporain) et un peu bizarre (pour ne pas dire totalement barré) ce vendredi. Outre l’exposition d’une quinzaine d’œuvres “insolentes” disséminées dans les étages du Klub, un lieu alternatif calé dans la rue Saint-Denis, l’événement mixe concert de breakcore, petits fours, champagne et DJ set expérimental par Ben & Marcel, le tout complètement gratuit. Ou comment rendre l’art vraiment abordable.

Vendredi 30 octobre, After Fiac, la fumisterie appliquée, au Klub, 14, rue Saint-Denis, 1er. M° Châtelet. 19 h 30 – minuit. Entrée gratuite.