La médiathèque Françoise Sagan

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’offre de bibliothèque proposée par la Ville de Paris est pléthorique. La capitale compte plus de 60 établissements municipaux répartis sur les vingt arrondissements. Après l’ouverture en 2010 de la médiathèque Marguerite Duras – la plus grande de Paris –, c’était au tour de sa petite sœur d’éclore au printemps dernier, cette fois-ci au cœur du 10e, à deux pas de la gare de l’Est.

Et on peut difficilement rêver plus bel écrin pour l’accueillir que l’historique Carré Saint-Lazare. Successivement léproserie au XIIe siècle, prison à la Révolution française, maison de santé destinée aux femmes puis hôpital géré par l’Assistance publique, l’endroit qui a connu moult (r)évolutions tout au long des siècles a tout de même conservé quelques parcelles de son ossature singulière.

D’ailleurs, les architectes chargés de sa récente rénovation ont choisi de renforcer son étonnant style palladien. Outre son jardin intérieur inspiré des cloîtres méditerranéens (palmiers à l’appui !), la médiathèque comporte cinq niveaux de 2500 m² avec différents espaces de lecture non cloisonnés ainsi qu’une salle polyvalente et une salle d’exposition aux équipements sophistiqués, le but étant aussi d’héberger de plus en plus d’événements culturels à l’avenir.

Côté consultation et emprunt, ce sont presque 100 000 documents qui sont accessibles à tous ; des ouvrages, des DVD, des CD et des vinyles ainsi que de précieux documents patrimoniaux spécialisés comme ceux du fond L’Heure joyeuse, décrit par les conservateurs comme « un panorama unique des œuvres pour enfants (livres d’artistes, disques, dessins originaux…) du XVIIIe siècle à nos jours ». A noter que, chose rare pour une bibliothèque parisienne, le lieu ouvre ses portes même le dimanche._

https://mediathequeducarresaintlazare.wordpress.com