Le bassin de la Villette en sursis

Elle en a enthousiasmé certains, fait ricaner d’autres : c’est sûr, la baignade aménagée au sein du bassin de la Villette aura fait parler d’elle. Aujourd’hui, la polémique continue de plus belle depuis la découverte d’une bactérie révélée ce matin lors de l’analyse quotidienne de l’eau réalisée par la mairie de Paris.

Ah, la baignade dans la Scène retrouvée ! Anne Hidalgo l’avait promis pour les JO de 2024, et avait par ailleurs, comme convenu, programmé pour cet été un aménagement inédit du bassin de la Villette.
Cet aménagement rentrait dans le cadre du plan Nager à Paris, qui devrait, d’ici 2020, mettre en application 104 mesures favorisant le développement de la baignade, la modernisation des infrastructures existantes et la création de nouveaux espaces.

Devant un tel enthousiasme politique pour l’aménagement urbain, la récente découverte d’une bactérie  au sein du bassin de la Villette vient donc comme un cheveu sur la soupe atténuer la frénésie parisienne pour La Villette et ses activités.
Les causes et hypothèses liées à cette découverte ne sont pour l’heure ni sûres ni vérifiées : causes météorologiques ou simple fatalité, l’origine de ces taux bactériens révélés ce matin reste encore trouble.
La réalisation de nouveaux prélèvements devraient éclairer la mairie de Paris d’ici demain matin.
Nous devrions donc savoir assez vite s’il nous sera possible ou non de continuer à faire trempette à Paris entre deux trajets de métro.