Le Hasard ludique : un lieu culturel dans un ancienne gare

À l’image de la Recyclerie ou de la Halle Pajol, le 18e change peu à peu de visage. Dernier projet en date : la rénovation de l’ancienne gare Saint-Ouen, en service de 1889 à 1934.

Le projet est emmené par trois habitants du quartier qui rêvaient de faire de l’endroit à nouveau un lieu de vie et de rencontre. Après avoir remporté l’appel d’offres lancé par la Ville de Paris en misant sur un programme culturel hybride pensé pour avoir un fort impact social et culturel sur la vie du quartier, les travaux ont débuté en 2013 avec la volonté de retrouver le volume initial de la gare et de rendre l’éclat d’antan à sa façade.

Visiblement, l’équipe a vu les choses en grand. Le Hasard ludique se divisera en trois parties, la première proposera des ateliers de pratique artistique tandis que la seconde prendra la forme d’un bar-resto de cent couverts avec la possibilité de profiter d’espaces extérieurs, notamment une grande terrasse sur l’avenue de Saint-Ouen et un accès au quai des voies ferrées derrière l’édifice.

Enfin, last but not least, le rez-de-chaussée abritera une salle de spectacles (270 places debout) « avec en fil rouge une programmation axée musique actuelle mais aussi jeune public, un domaine très important pour nous », explique Vincent Merlet, l’un des cofondateurs, qui insiste également sur l’esprit interdisciplinaire qu’il souhaite insuffler en mêlant musique, art numérique, danse, cirque ou installations plastiques.

Un programme alléchant pour lequel il faudra tout de même attendre l’inauguration officielle prévue fin 2016. D’ici là, seront organisées régulièrement des manifestations pour préparer le terrain comme lors de la prochaine Nuit Blanche avec une performance donnée devant la façade par le musicien-illustrateur Julien Ribot.

Projet à suivre sur www.lehasardludique.paris