Le Temple du Noble Art / La classe du vainqueur

Plutôt réservé aux cols blancs comme aux créatifs parisiens, ouvert aux femmes – qui composent 30% de la clientèle – ce club de luxe lancé il y a 2 ans en impose par son standing.

Plutôt réservé aux cols blancs comme aux créatifs parisiens, ouvert aux femmes – qui composent 30% de la clientèle – ce club de luxe lancé il y a 2 ans en impose par son standing. Du ring aux dimensions de compétition aux casiers portant le nom des plus grands boxeurs (choisir Tyson ou Mohammed Ali pour se mettre en condition), l’esprit fait chic et propre sur soi mais n’empêche pas la sueur. Pour débuter sans trop se frotter, choisir l’Arsenal, 1 heure de frappes sur sac à moins de 10 élèves sous les commandements en chef d’un prof, Mourad, dont le charme pourrait déconcentrer. Au programme : 10 rounds enchaînant les séries d’uppercuts, de crochets et droits, mélangeant les deux, voire les trois, où travailler sa technique, son jeu de jambes, sa distance comme son mental. Dernier quart d’heure cardio en forme de défouloir suivi du débrief individuel du prof. Conseil de la maison : vue la quantité de tee-shirts mouillés d’après-séance, prévoir du noir. Fin de séance dans les douches avec L’Occitane ou devant l’un des matchs de légende retransmis régulièrement et la chaîne Youtube du club donnant tous les secrets pour s’améliorer. A voir en vidéo, ou à croiser ici, Michèle Lamy, épouse de Rick Owens et talentueuse designer et fan de boxe. Aussi au programme : boxe anglaise, boxe française, boxe thaï, cours de boxe privés avec un champion…

11 rue Molière, 1er. www.temple-nobleart.fr