Les D’Days débarquent

Comme chaque année, l’approche du mois de juin annonce les D’Days. Du 30 mai au 5 juin, la créativité bouillonnera à Paris pour le festival du design, rendu possible une fois de plus grâce à des galeries, des boutiques et pop-up stores, des musées, des artisans et des écoles, acteurs, médiateurs et niches de futurs créateurs. Placés sous le thème de la R/evolution, les D’Days animeront la capitale à travers 70 lieux mettant en scène les multiples visages du design.

Il serait une fois… la R/evolution. Cette approche poétique du futur est le noyau de l’édition 2016 des D’Days. Entre évolution et révolution donc, on se laisse porter pour découvrir un design qui invente de nouvelles pratiques, qui au final s’imposent d’elles-mêmes, suivant la vogue des époques et ce, depuis la révolution industrielle. Aujourd’hui, le design se doit de capter les évolutions technologiques pour être à l’origine de concepts innovants, autant dans la fonction et l’usage que dans l’esthétique et le confort. Un avenir que les D’Days prennent à cœur, d’où leur partenariat avec les Audi Talent Awards qui encouragent et accompagnent la nouvelle scène de la création et ces artisans du futur. Des moyens de production et de médiatisation sont offerts aux lauréats, jusqu’à la réalisation de leur projet, que ce soit dans les domaines de l’art contemporain, du design, du court métrage et de la musique à l’image. Cette exploration du monde de demain permet au festival de faire un pas en avant et d’aller plus loin dans sa mise à l’honneur de la création

Côté parcours, la Ville de Paris toute entière prend le pli du design. De la Rive Gauche à la Rive Droite, on flânera le long de l’itinéraire végétal du festival, allant de Saint-Germain-des-Prés, à la Cité de la mode et du design, on se nourrira des nouvelles créations présentées pendant ces sept jours (cette année tout particulièrement grâce à la mise en place des visites guidées gratuites). On découvrira, par exemple, les tapis totalement dingues mais tellement exquis imaginés par Chen Chen et Kai Williams, deux talents bruts de Brooklyn, pour Tai Ping. Des pièces uniques qui mélangent couleurs et matériaux surprenants. On fera un tour aux Galeries Lafayette et au Hub pour jeter un œil à l’exposition Impulsions de Laura Couto Rosado, qui se joue du macrocosme, et on poursuivra encore avec A Vivre Design, pop-up store installé à la Galerie Joseph de la rue Froissart pour dénicher des créations originales. On notera d’ailleurs que plusieurs des espaces parisiens de la Galerie joueront la carte D’Days, notamment rue de Turenne avec des expositions de designers venus des quatre coins du monde. Côté évasion, c’est Taïwan et sa richesse culturelle qui seront à l’honneur cette année. Au musée des Arts décoratifs, le pays sera ainsi exposé lors de Taiwan Unfolding (jusqu’au 19 juin). Une manière de comprendre comment le design fonctionne, dans un pays qui s’invente et se réinvente avec une vision futuriste somme toute respectueuse des traditions.

Le design sous toutes ses formes

Les D’Days 2016 n’oublieront pas non plus de passer en revue les enjeux du design sonore avec la Sound Design Party le 4 juin. Une journée entière dédiée au son, cette matière impalpable que la Gaîté Lyrique nous invite à venir toucher du bout des doigts et des oreilles. Parmi les invités, on retrouvera entres autres Michel Boumendil de l’agence Sixième Son (identité sonore de la SNCF, aéroports de Paris…) pour une masterclass inédite sur son expérience du design sonore, Roscius du groupe We Were Evergreen pour un set improvisé de world minimal disco ou encore Chassol qui révélera son dernier projet live “Big Sun”.

Le design sous toutes ses formes agit en tête de proue d’une ère en pleine mutation, que les artisans du milieu tentent de comprendre et d’intégrer dans leurs créations, toujours plus ingénieuses et conscientes des codes changeants. Les D’Days, invitent à une réflexion sur les pratiques de demain, sur cette évolution révolutionnaire, qu’on soit néophyte, prescripteur, en herbe ou professionnel. Pour tous les “designophiles” et pour tous les curieux.

 

Expos du mardi au samedi de 12 h à 20 h

Programme complet sur www.ddays.net