Les Mardis de la Philo

C’est en écoutant lors de dîners chez eux les mini-cours improvisés de leur ami Pierre Thuillier, philosophe et épistémologue à la Sorbonne, qu’Arnaud Saint-Paul et Florence de Lamaze, frère et sœur, eurent l’idée d’organiser des conférences ouvertes à tous il y a de cela presque vingt ans.

Au début, seule une cinquantaine de curieux s’y aventurait puis peu à peu, le bouche à oreille aidant, le programme rencontra un réel engouement (300 abonnés). Aujourd’hui, les conférences qui ont lieu tous les mardis dans une prestigieuse salle de l’Hôtel de l’Industrie, en plein cœur de Saint Germain-des-Prés, affichent très souvent complet. « L’idée de départ était de faire sortir la philosophie de l’université, ce qui était très précurseur à l’époque, rappelle Cécile du Verne, une fidèle auditrice qui a repris l’affaire en main en 2013. Je m’efforce de garder l’esprit originel, c’est à dire donner accès à un très large public en terme d’âge et de catégorie socioprofessionnelle aux grands penseurs, leur permettre de se forger leur propre opinion sur les choses et surtout partager le plaisir de penser ».

Hormis les conférences sur les textes fondateurs qui prennent la forme de cours traditionnels assurés par moult intervenants, dont quelques noms illustres (Marcel Gauchet ou l’omniprésent Raphaël Enthoven), les Mardis de la Philo proposent également des cycles sur des sujets plus contemporains comme, cette année, le cinéma et la ville, « un objet de pensée très récent pour le philosophe, précise Cécile du Verne. L’an prochain, on traitera de géopolitique et du retour du religieux. On a besoin de se renouveler car notre pari est d’accueillir sans cesse de nouveaux auditeurs néophytes tout en continuant à nourrir ceux qui viennent depuis quinze ans ». Une initiative salutaire qui, malgré une volonté de démocratisation, a tout de même un prix conséquent. Comptez 25 € pour une conférence découverte, 220 € pour un cycle de 6 assemblées et 550 € pour l’accès à l’intégralité des conférences.