Les sorties ciné du 02 novembre

Mademoiselle

Dans les années 1930, alors que le Japon a envahi la Corée, une jeune femme entre au service d’une riche nippone avec la complicité d’un pseudo comte qui tente d’arnaquer la nantie.

Thriller

De Park Chan-Wook, avec Kim Min-Hee et Kim Tae-Ri.

Durée : 2 h 25 

 Or quand l’arnaque est filmée par Park Chan-Wook (Old Boy), elle devient évidemment sulfureuse, voire vénéneuse. Manipulations et passion lesbienne tissent la toile de fond de ce thriller érotique classieux, dont la limite est la perversion dérangeante et un manque de surprise du réalisateur, mais aux retournements de situation bluffants et à la mise en scène époustouflante.

Note : 4/5

 

Snowden

Juin 2013 dans un hôtel de Hong Kong, Edward Snowden analyste à la CIA s’apprête à révéler à des journalistes que la NSA espionne toute la population américaine.

Biopic

D’Oliver Stone, avec Joseph Gordon-Levitt et Shailene Woodley

Durée : 2 h 15

 Le début de l’affaire Snowden et surtout un sujet en or pour Oliver Stone, le plus paranoïaque et révolté des cinéastes américains. Le réalisateur de W ou JFK qui trouve en la personne du célèbre lanceur d’alertes un porte-parole d’exception, dans ce film un peu didactique certes, et déjà un peu obsolète dans un monde gangrené par le terrorisme, mais important du point de vue de nos libertés individuelles.

Note : 4/5

 

Mr Wolff

Comptable propre sur lui aux aptitudes extraordinaires, Christian Wolff est en fait un autiste, tueur à gage pour la mafia

Thriller

De Gavin O’Connor, avec Ben Affleck et Anna Kendrick 

Durée : 2 h 10

Comptable propre sur lui aux aptitudes extraordinaires, Christian Wolff est en fait un autiste, tueur à gage pour la mafia. Traqué par les autorités, il accepte d’auditer une entreprise et découvre une fraude massive qui attire l’attention d’autres tueurs. Bref, un imbroglio de situations dangereuses parfois un peu tirées par les cheveux, mais la promesse d’un thriller efficace, à l’humour certain, et aux rebondissements séduisants, porté par un Ben Affleck bien meilleur en tueur autiste qu’en Batman.

Note : 4/5

 

 

Ouija : les origines

Vous n’aviez pas aimé Ouija ? Cette suite est mieux !

Épouvante

 De Mike Flanagan, avec Annalise Basso et Elizabeth Reaser

Durée : 1h30

Enfin ce préquel se passe dans la même maison, mais en 1965, avec une veuve qui monte des arnaques en faisant semblant (au début) de communiquer avec les morts. Le tout dans un film s’amusant avec les codes du genre et avec une fillette possédée dérangeante à souhait.

Note : 3 /5