L’Usine (Opéra et Beaubourg) / Comme Rocky

La boxe a du succès. Mais pas qu’aux J.O. Et les clubs de sport ont flairé le filon. De la version haut-de-gamme au club de quartier, Paris se convertit aux directs, crochets, uppercuts et consorts. Pour les débutants voulant s’y coller, voici un tour des adresses où apprendre sans se faire cogner.

Animé par Franck Petitjean, quatre fois champion de France, le cours d’Uboxing proposé par l’Usine déroule sur 1h30 tous les coups fondamentaux pour apprendre à boxer. Après une séance d’échauffement, face à face, entre participants. Au choix le jour de notre passage : Marion, combattive et bon tempérament. David, géant de 2 mètres à qui personne n’a vraiment envie de se frotter. Ou Arthur, la quarantaine pas sportive. Au programme, séance de coups dans les abdos, sur les flancs, fouettés (pieds), uppercuts, directs, crochets, simples, combinés ou le tout mélangé. 1 heure de coups quasi sans relâche où le coach détaille, apprend à se protéger, à se positionner, à frapper, suivi de l’épreuve sympathique du punching-ball. Un défouloir général où, en visualisant la figure de son sale patron ou celle de son/sa rival(e) numéro un, l’intérêt est de se soulager. Le cours s’achève sur une séance de combat entre élèves. A coup de directs en douceur, de jolis crochets dans les fesses, l’assaut est général mais soft. David le géant est déclaré vainqueur. Arthur mis K.O par Marion. Fin des combats et repos du guerrier mérité pour 3 jours.

8, rue de la Michodière, 2ème. 16-20 rue Quincampoix, 4è. www.usineopera.com