Ma petite entreprise : entreprenariat mode d’emploi

Envie de quitter votre vie de bureau et de créer votre entreprise ? Découvrez comment construire et financer votre projet d’entrepreneuriat.

Ma petite entreprise : entreprenariat mode d’emploi

C’est décidé, vous vous lancez dans la création d’entreprise. A titre d’autoentrepreneur, ou comme chef d’une petite structure, bientôt, vous serez votre propre boss. Mais procédons avec méthode.

Entreprendre pour changer de vie

La vie de bureau, ce n’est plus pour vous. Vous rêvez d’autre chose, et parfois même, de tout autre chose. Commencez par vous demander si votre vie personnelle est en phase avec vos envies de voler de vos propres ailes, et identifiez les forces en présence, soit dans votre entourage plus ou moins proche, ceux qui pourront nourrir votre réseau pro. Que vous ayez choisi de vous illustrer dans un domaine que vous maîtrisez ou a fortiori, que vous changiez littéralement de voie, une mise à niveau ou une formation sera peut-être nécessaire.
Pour vous aider à cibler vos besoins, à construire votre projet d’entrepreneriat et pour vous accompagner de manière générale, l’AFE (Agence France Entrepreneur) vous dirigera vers les structures spécifiques qui pourront vous aider, selon votre profil, et selon que vous vous lancerez dans l’artisanat ou que vous créerez une start-up numérique par exemple. Il vous faudra aussi choisir votre statut juridique, tenter la voie de l’auto-entreprise ou bien vous associer dans un cadre donné (voir les différents statuts ici).

Création d’entreprise : financement

Peut-être disposez-vous de fonds personnels, ou avez-vous autour de vous, des proches qui croient en vous au point de miser sur votre petite entreprise après un simple pitch convaincant (le « love money ») ?
D’autres coups de pouce, comme le crowdfunding, sont à envisager, mais au-delà du soutien vos fans spontanés, pour obtenir de véritables aides financières, vous devrez vous fendre d’un très sérieux business plan (que vous pourrez monter en ligne via le site de l’AFE). Vous pourrez ainsi prétendre à des aides publiques, dont la liste, très vaste, est à consulter via l’Observatoire des aides aux entreprises.
Côté banques, il existe aussi des solutions de crédit pensées spécialement pour les pros qui ne nécessitent aucune caution préalable. Prévues sur 2 à 7 ans, pour laisser vous laisser le temps de réaliser votre projet, elles ont l’avantage de vous proposer la possibilité de remboursements différés si besoin. Elles vous offrent aussi un programme d’accompagnement personnalisé avec un conseiller dédié, durant vous trois premières années d’activité. De quoi ne pas se sentir seul sur la voie de l’indépendance.