On a testé, Arkose, la première salle d’escalade de bloc de Paris

Qui a dit qu’il fallait aller jusqu’à Fontainebleau pour faire de l’escalade ? Le 20e arrondissement de Paris abrite une salle consacrée à cette activité, accessible aux débutants comme aux initiés. Nous avons testé cette salle d’escalade qui fait aussi office de lieu de vie où l’on peut venir casser la croûte ou boire un verre. Et nous comptons y retourner !

Un complexe installé dans une ancienne manufacture

Arkose Nation, ©Wassila Djellouli
Arkose Nation, ©Wassila Djellouli

Dimanche gris de février. On se motive à faire du sport avant le repas gastronomique de Saint-Valentin et le retour – pas si lointain que ça – du printemps. Il pleut trop pour aller faire un footing, et l’idée de nous plonger dans l’eau mi-tiède mi-froide d’une piscine ne nous botte pas tellement. C’est là que nous repensons à cette fameuse salle d’escalade aux alentours de Nation dont des amis nous ont parlé avec enthousiasme : Arkose.

On est néophyte et bourré de craintes, mais on se lance. Étendue sur 1000m2, cette infrastructure qui abritait avant une manufacture de blouses d’écoliers est déjà impressionnante en elle-même. Le style industriel du lieu, le monde, les nombreux espaces différents, la grande énergie qui s’en dégage… Tout cela est un peu intimidant, mais aussi plutôt excitant.

Place d’abord à l’échauffement et à la sécurité

<small>Arkose Nation, ©Wassila Djellouli<small>
Arkose Nation, ©Wassila Djellouli

La jeune équipe nous confie des chaussons de grimpe et nous explique les règles de base : ici, débutants et expérimentés partagent les mêmes espaces. Mais les premiers sont invités à choisir les prises les plus faciles pour débuter, soit les jaunes et les vertes. Quelques consignes de sécurité sont aussi à connaître, comme celle ne jamais se placer sous une personne en train de grimper. Les risques de chute sont bien présents, d’autant plus qu’ici personne n’est attaché.

Après s’être changé dans les vestiaires (attention prévoir un cadenas pour fermer les casiers), on file dans la salle d’étirement située en mezzanine. Medecine balls, élastiques de résistance, plateformes d’équilibre, barres de singes… tout est prévu pour se préparer à l’effort. Et on aurait tort de faire l’impasse sur cette étape, à en croire les initiés. On se dirige ensuite vers la zone de blocs qui nous paraît la plus accessible, soit « la fosse », pour notre première grimpe.

Un véritable lieu de vie avec sauna, bar et restaurant

Arkose Nation, ©Wassila Djellouli
Arkose Nation, ©Wassila Djellouli

Même si nous nous cantonnons aux prises jaunes, l’exercice nous semble parfois ardu. Difficile de ne pas penser à la chute malgré la présence du gros tapis au sol. On réalise à quel point cela requiert de la confiance, de la force et de la technique. Avec un peu de persévérance, on réussit finalement certains parcours qui nous paraissaient irréalisables, souvent grâce aux conseils des habitués. On reste d’ailleurs un peu bouche bée devant leurs prouesses, qui nous donnent envie de nous surpasser.

Après deux heures d’exercices, les muscles sont un peu fatigués et on décide de plier le camp. Mais pas avant d’avoir exploré les autres salles. On remarque alors les coins enfants, le sauna et l’espace chill avec les canapés, les magazines et la télé. Arkose abrite même un bar où sont servis cafés frappés, bières artisanales jus maison ou petits déjeuners. Et un restaurant de cuisine locale et métissée, où l’on déguste par exemple de délicieux burgers vegétariens.

Arkose Nation
35 Rue des Grands Champs, 75020. Métro Buzenval
Ouvert tous les jours de 8h à minuit.
Tarif plein à la séance : 15€ – tarif réduit : 13€ – Enfants de moins de 12 ans 8€ – + location des chaussons 4€