Où peut-on jouer aux jeux de société à Paris ?

A l’heure du rétro gaming, des escape rooms et de la réalité virtuelle, le jeu de société a encore la côte. La preuve avec ces six espaces ludiques nichés au coeur de la capitale.

 

Le Nid : cocon ludique 

©Le Nid Cocon Ludique

 

Fer de lance des bars ludiques parisiens, cette antre à jeux du troisième arrondissement est l’endroit parfait pour jeter les dés au fil des pintes de mousse. Imprégné d’un fun collégial qui nous ramène à nos émotions primaires d’enfance, Le Nid a su saisir l’entièreté d’un certain mood urbaniste. Entre désirs de cocooning, nécessité de se sentir « comme chez soi » entre deux lignes de métro  et collectionnite aiguë très nerd sur les entournures, ce sont pas moins de 500 classiques et nouveautés pour dimanches pluvieux qui s’accumulent dans les rayonnages. Un cadre cosy pour enchaîner les parties de Time’s Up en pleine happy hour.

Le Nid – Cocon Ludique
227 rue Saint-Martin, 3e

 

OYA

©Jonathan Petersson on Unsplash

 

Sillonnez le quartier des Gobelins et vous finirez bien par atterrir dans ce café récréatif aux 500 objets de loisirs. Des myriades de jeux pop, aussi bien stratégiques et réflexifs que culturels, dont les règles vont seront minutieusement détaillés par des gérants aux petits soins. Propice aux échanges les plus échaudés, le Oya vous dépaysera de vos amusements furtifs sur smartphone. D’ailleurs, rien ne vous empêche d’acheter votre coup de coeur ludique si vous souhaitez retenter l’expérience (familiale ou amicale) chez vous.

Oya
25 rue de la Reine Blanche, 13e

 

Café Jeux Natema

©Le Café Jeux Natema source helloasso.com

 

Il y en a pour tous les âges au café associatif Natema. Des jeux de cartes préférés des grands-parents aux échiquiers fétiches de leurs petits enfants, des bricolages pour gamins enjoués aux quizz pour post-ados. Le tout accompagné d’une cuisine généreuse et fait maison, à raison de six euros le plat en moyenne. S’il vous prend l’envie d’une escapade ludique plus « physique », foncez sans plus attendre au ping pong bar Gossima, QG de tous férus de tennis de table du onzième. Mais pas avant d’avoir terminé votre partie, s’il vous plaît.

Café Jeux Natema
39 rue des Orteaux, 20e

 

Meisia

©Moritz Schmidt on Unsplash

 

Direction le café Meisia pour savourer des pâtisseries maison et humecter quelques boissons, milkshakes ou cocktails selon votre humeur, avec à votre disposition pas moins de 600 jeux de société – stratégiques, pour enfants et familiaux. Pour des émotions plus virtuelles, si les soirées spéciales jeux vidéo du Meisia et sa boutique proposant des « babioles geek » ne vous suffisent pas, partez donc vous acharner – en tout bien toute honneur – sur les jeux d’arcades du bar ludique super-rétro Le Fantôme, au 36 rue de Paradis.

Meisia
84 rue René Boulanger, 10e

 

Le Dernier Bar avant la Fin du Monde 

© Dernier bar avant la fin du monde

 

Doit-on encore présenter ce repère pour fanboys, à la fois salle de lecture, lieu de festoiement populaire et ludothèque dans l’air du temps ? Le dernier bar avant la fin du monde nous renvoie aux fondements de la culture geek : ces heures passées entre camarades à explorer l’univers heroic fantasy de Donjons & Dragons, paquets de feuillets et crayons en mains, l’imagination en ébullition. Cet espace est le combo gagnant – façon jeu de bastons – entre l’ambiance conviviale des bars parisiens et les réunions amicales chez soi le week-end. Un imaginaire qui parlera autant aux « hardcore gamers » qu’aux néophytes des jeux de plateau.

Le Dernier Bar avant la fin du monde
19 avenue Victoria, 1er

 

Bliss

©blissparis

 

Au Bliss, on s’éclate entre amis autour d’un Monopoly entre deux parties de billard et de baby-foot. Ambiance musicale feel good en filigrane. Le dimanche, on s’y rendra pour tenter la Brunchouille, l’opportunité de se délecter de viennoiseries, d’oeufs brouillés et de lard fumé tout en alignant les séances intensives de Uno et de Puissance 4. De quoi redorer le blason de jeux trop souvent associés aux vacances vides de sens. Au fait, le Bliss ouvre ses portes jusqu’à deux heures du matin. Car à Paris, la partie n’est jamais vraiment finie.

Bliss
8 rue Coquillière, 1er