Les meilleures adresses américaines à Paris

Il n’est pas rare qu’entre fantasmes, shops et fooding, Paris nous laisse croquer un petit bout d’Amérique. Voici cinq lieux pour vivre son « american dream » à soi en plein Paname. 

 

Chibby’s Diner

© Chibby’s dinner – source : facebook

 

Au Chibby’s Diner, le folklore US fond dans la bouche. Comme l’indique son nom, ce restaurant puise dans l’imaginaire des diners des années 50, de l’esthétique vintage du décor au garde-manger qui recouvre les tables. Burgers et cheese cakes, sodas et pancakes, banana split et cheese fries, rien ne manque à cette escale culinaire. Au fil des bouchées, nos papilles papillonneront du Classic Diner Milkshake goût peanut butter (que l’on sirotera façon Uma Thurman dans Pulp Fiction) au Donut à la mode (pour les férus d’Homer Simpson). Non sans délaisser bien évidemment les mythiques Eastwood’s Chicken Burger et Hollywood Burger.

Chibby’s Diner
9 rue Jaucourt, 12e

 

Harry’s New York Bar

Cocktail du Harry’s New York Bar – source : facebook

 

Comme les grands whiskys, il peut se targuer d’être centenaire. Du haut de son siècle d’existence, le Harry’s New Look Bar est un lieu historique ; un vrai bar new-yorkais – directement exporté de Manhattan – qui a su conserver son écrin désuet – du look classieux du barman aux flacons appuyés contre les murs. C’est dans ce lieu, qui a compté parmi ses clients Ernest Hemingway et Coco Chanel (excusez du peu), que furent pour la première fois confectionnés des cocktails dont les noms vous disent forcément quelque chose (le Bloody Mary, le Blue Lagoon, le White Lady). Se rendre au comptoir, c’est avoir l’impression de prendre un verre dans l’hôtel millénaire de Shining. Le piano-bar du sous-sol finira de vous convaincre.

Harry’s New York Bar
5 rue Daunou, 2e

 

PlayOff Wagram

salle du restaurant américain PlayOff Wagram
© PlayOff Wagram – source : facebook

 

La recette du PlayOff de l’avenue Wagram ? Permettre à ses convives de ne rien louper des grands événements sportifs tout en se délectant de snackfood. Un combo très populaire, mais aussi une manière de s’inscrire dans la lignée des sportsbars à l’américaine – ces lieux de célébration où l’on se réfugie le vendredi soir pour applaudir les prouesses  des Yankees et des Mets. Hybride entre la convivialité légendaire des pubs anglais et les menus consistants des steakhouses US, ce resto-concept propose une viande « hachée minute » et des gourmandises riches en goût – du Spicy Burger aux Maxi Double Burgers. A ne pas louper, le Belushi’s de la Gare du Nord, autre espace de qualité pour qui sait apprécier l’équation « food + drinks + sports« .

PlayOff Wagram
58 avenue de Wagram, 17e

 

Manhattan Hot Dog

Manhattan hot-dog, restaurant américain à Paris
Manhattan hot-dog – source : facebook

 

Ah, Manhattan : les gratte-ciel, le Metropolitan Museum of Art, les songes en noir et blanc de Woody Allen, Wall Street, l’Empire State Building… et surtout, last but not least, les hot dogs gluants de moutarde enveloppés dans du papier-journal, préparés sur des chariots de rue ambulants, que l’on savoure entre deux métros ou cappuccinos. Pour goûter à ce fantasme culinaire, remontez donc la rue de la Roquette, vers le Manhattan Hot Dog. Là-bas, on sert du street-food appliqué à base de saucisses et de sauces diverses, frites en sus évidemment. Le resto de Bastille regorge de déclinaisons « junk » que l’on imaginerait tout autant dévorer du côté de la Grosse Pomme – bacon, cheddar, Bagels bien remplis et Mac & Cheese à gogo.

Manhattan Hot Dog Bastille
7 rue de la Roquette, 11e

 

Central Comics

boutique Central Comics à Paris
© Central Comics – source : facebook

 

D’aucuns associent les States à leurs indénombrables comics shops, ces boutiques où l’on vient s’approvisionner en bandes dessinées, le plus souvent à consonances super-héroïques. Des comic-books d’hier et d’aujourd’hui, nouveautés comme objets de collection, en VF et (surtout) en version originale, c’est justement ce que l’on vend à Central Comics, véritable QG parisien pour tous ceux qui n’auraient pas la chance d’explorer les conventions geeks états-uniennes. Par-delà  ses archives de papier qui rendent un bel hommage à tout un pan de la pop culture américaine, Central Comics organise des séances de dédicaces. L’occasion de rencontrer en chair et en os ces artistes qui attribuent leurs récits et leurs formes aux surhommes.

Central Comics
25 rue de l’Ambroisie, 12e