Que faire à Poinçon, nouveau lieu culturel du 14e arrondissement

« J’fais des trous, des petits trous, encore des petits trous ». Après le Hasard Ludique, c’est au tour de Poinçon d’investir une ancienne gare de la Petite Ceinture située dans le 14e. Vestige ferroviaire de 1867, ouverte l’année de l’Exposition Universelle, la gare de Montrouge-Ceinture était l’une des premières à relier les quartiers de la capitale, avant de devoir fermer ses portes face à la concurrence du métro.

poinçon
© DR

 

Désormais transformée en un nouveau lieu de vie et de culture de 400, son emplacement privilégié, au-dessus de l’ancien tunnel où passaient les trains et donnant directement sur les anciennes voies ferrées, va certainement attirer les foules. A moins que ce ne soit la qualité du restaurant, de la programmation, des concerts ou des cocktails… Car il y a de quoi faire, à Poinçon, et on vous a sélectionné quelques idées !

Se cultiver, travailler, et faire la fête

poinçon
© DR

 

Fidèle à l’ADN des établissements Cultplace, Poinçon est un lieu hybride, qui conjugue vie de quartier, culture et espace mis à la disposition de tous. On y vient donc en toutes occasions, que ce soit pour boire un verre, faire un déjeuner pro avec ses collègues, travailler tranquillement, découvrir une expo ou un concert…

L’endroit, majestueux, incite à la décontraction, à l’émulation et aux plaisirs, qu’ils soient artistiques ou gustatifs. La salle des pas perdus, ancien (et nouveau !) point de rencontre, est impressionnante avec ses airs de cathédrale de briques et de verre, ses six mètres de hauteur et ses immenses vitraux. Ici, auront lieu les concerts, les débats citoyens, les expositions et autres événements, programmés par Poinçon ou des collectifs extérieurs.

La mezzanine, elle, sera le QG des DJs résidents tous les samedis. La terrasse extérieure accueillera quant à elle des expositions de photographes engagés : la première, prévue en 2020, sera consacrée aux photographies sociales et aux pratiques militantes.

Bien manger

poinçon
© DR

 

Une tête bien faite et un estomac bien plein, voilà un mantra que Cultplace ne renierait pas. De Dock B à la Bellevilloise, ces lieux « de vie et d’initiatives » parviennent aussi bien à vous distraire qu’à vous régaler. Poinçon ne déroge pas à la règle et place même la barre très haut. Et cela grâce au chef Daniel Semprun et sa carte bien délicieuse, qui revisite malicieusement les classiques de la cuisine française avec des petites touches exotiques.

Au menu : asperges vertes rôties, poulpe confit, tataki de thon et abricots au thym ou encore tarte aux spéculos. Du bon, du bio, du réconfortant, et parfois du sans gluten.

Prendre l’apéro

poinçon
© DR

 

L’énorme Bacchus trônant dans l’entrée, sous l’ancienne arche de la gare, annonce la couleur : ici, on prendra soin de votre gosier toujours assoiffé. Poinçon peut en effet s’enorgueillir d’une jolie petite cave à vins, remplie de bouteilles natures, biodynamiques ou traditionnelles, et d’un bar à cocktails dans lequel le barman de la maison fait des merveilles.

On peut se poser un peu partout pour picoler mais le mieux est bien sûr d’aller faire un tour dehors. 250 m² de terrasse donnant sur la Petite Ceinture, si ce n’est pas vendeur ! Inondé de soleil et jouissant d’une tranquillité improbable pour Paris, l’endroit prend des allures de paradis dès l’arrivée des beaux jours. On s’y pose pour le déjeuner, pour le(s) verre(s) entre potes le soir, pour bouquiner… Bref, en toutes circonstances. 

Ecouter du bon son

poinçon
© DR

 

Tous les samedis soirs, sur la mezzanine, on profite d’un mix entraînant concocté par les DJs résidents, à base de funk, de soul et de jazz, diffusé sur des enceintes rétro ultra quali (hifi stéréo Elipson 1970). Entre les concerts et la ronde des DJs, l’ambiance sera clairement musicale à Poinçon, et ce même le dimanche. En effet, histoire de mettre un peu d’ambiance autour des œufs brouillés et du jus d’orange, une formation jazz se produira pendant les brunchs dominicaux et certains jours fériés.

Ses courses

poinçon
© DR

 

Décidément polyvalent, le lieu se transforme en primeur une fois par semaine. Tous les jeudis, de 18h à 19h30, Poinçon accueille la communauté Locavor de Paris Alésia. Cette dernière vous connecte à la crème de la production francilienne et d’à peine plus loin. Pour repartir avec du miel de l’Essonne, du Quinoa de Normandie, de l’huile de Colza de la Marne ou du brie de Seine-et-Marne, rien de plus simple, il suffit de réserver et de passer commande. Que d’excellents produits, bien sûr de saison, et généralement bio.

Pour encore plus de local, direction le toit-terrasse de Poinçon, qui héberge six ruches. Gérées par leur partenaire Apis Civi, elles produisent le miel utilisé en cuisine, qui sera aussi bientôt proposé à la vente aux visiteurs.

Poinçon Paris
124 avenue du Général Leclerc, 14e
Toutes les infos : ici


Ne manquez aucun de nos bons plans et jeux-concours en vous inscrivant à notre newsletter !