Running : la tendance qui ira loin

Les beaux jours reviennent, et avec eux une horde de gens étranges aux chaussures fluo et tee-shirt moulant se mettent à gambader dans les rues. Normal, la course à pied, c’est tendance. Alors que le Salon du running s’apprête à investir la Porte de Versailles, et le Marathon de Paris les rues de la ville, on fait le point.

Le saviez-vous ? 20 % des Français pratiquent le running, soit près de 9,5 millions de personnes. Un nombre considérable de coureurs qui a progressé de 40 % depuis dix ans et ne cesse de croître d’année en année, surtout chez les femmes. Il faut dire qu’à l’heure du healthy, des vegans, du bio, de la détox et du fitness, les habitudes ne sont plus trop au sandwich-chips devant l’ordi à la pause déjeuner. Non, aujourd’hui, on sort faire un footing ! Entre collègues, histoire de se motiver, ou seul avec son smartphone, ses écouteurs Skullcandy Xtfree qui vont bien, ou carrément son casque audio Urbanears. Équipé d’une veste respirante et phosphorescente en Gore-Tex et de chaussures Saucony ou Brooks, on peut même désormais courir de jour comme de nuit, par temps sec ou sous la pluie. Une des raisons de cet essor, c’est certainement le boom du bien-être qui a démocratisé la doctrine “un esprit sain dans un corps sain” ou, comme on dit en bon vieux latin, Anima Sana In Corpore Sano, dont l’acronyme est… ASICS. Tiens, ça ne vous rappelle rien ? Bon sang, mais c’est bien sûr ! ASICS, une des marques de running parmi les leaders du marché. Car là réside un des autres facteurs de la démocratisation du running : les progrès considérables réalisés en matière de matériel sportif et notamment du côté shoes. Un secteur en pleine croissance de plus de 12% en un an, qui va même au-delà de la course. Hipster, homme d’affaires pressé, modeuse… tout le monde aujourd’hui ose en ville les sneakers estampillées “rétro-running”. Mais revenons à nos joggeurs.

Courir connecté

« Tu as couru dimanche ? Je n’ai rien vu sur Facebook ? ». Eh oui, si vous voulez rester tendance, sachez-le, rien ne sert de courir, il faut partir… connecté ! Runtastic, RunKeeper, Pumatrac, Nike+ Running, bracelets connectées Fitbit ou Nike, montre cardio-fréquencemètre Polar, autant d’applications à télécharger sur smartphone ou d’accessoires à acquérir pour partager vos sorties sur les réseaux sociaux. Mais surtout, et c’est tout de même leur fonction de base, mesurer tous les paramètres de vos courses pour vous aider à progresser. Dans cet esprit, la Fédération française d’athlétisme a même lancé l’application J’aime Courir, riche en plans d’entraînement et conseils pour accompagner au mieux le coureur dans sa pratique. Côté ludique, l’appli My Money Time (MMT) ou la plateforme Running Heroes (runningheroes.com) récompensent vos efforts à l’aide de bons de réductions chez des marques partenaires ou de dons reversés à des associations caritatives. Vous ne courrez donc plus pour rien !

Courir mieux

Courir connecté, c’est bien, mais courir mieux, c’est mieux. À force de tourner en rond dans le Parc Monceau, le coureur du dimanche s’aperçoit vite qu’il arrive un moment où il ne progresse plus. Le secret pour y remédier : multiplier ses sorties plusieurs fois par semaine, mais surtout varier ses entraînements avec des sorties plus longues et du fractionné. Plusieurs marques de running proposent même des sorties collectives dans Paris comme Jogg.in, Run’in, Nike, Adidas. Avec le Saucony Running Club, c’est au Jardin d’Acclimatation, trois fois par semaine. Autre astuce pour courir mieux : bien se nourrir ! Fini le jambon-beurre et la bière après un bon cross dans la forêt ; bonjour les barres énergétiques Authentic Bar ou Powerbar et les fruits séchés Nature Addicts [N.A!] pour préparer votre course et les gels énergétiques comme Energix Délice pour vous ravitailler en chemin, le lait concentré Sojasun pour récupérer, ou les boissons Isostar, Overstim.s, ou Vitamin Well pour vous ressourcer en sels minéraux. Enfin, pour tout savoir sur le running et ce qui se fait de mieux en la matière, ne manquez pas de faire un tour au Salon du running, du 31 mars au 2 avril, à la Porte de Versailles à Paris. L’occasion de découvrir 211 exposants, une soirée d’ouverture festive, mais aussi une exposition consacrée aux 40 ans du Marathon de Paris, un espace santé, les défilés des plus grands équipementiers, des séances d’entraînement, et même un espace de tests sur une piste de 80 m. De quoi forcément vous permettre de trouver chaussure à votre pied.

Courir différemment

Vous voilà donc équipé du matériel le plus performant, connectés, abreuvés de produits régénérants, de programmes d’experts. Vous n’avez même pas eu mal aux jambes en arpentant les allées du Salon du running ? Et si vous tentiez maintenant une course, à l’instar de 17 % des coureurs ? Les solidaires comme Odyssea, les colorées comme la Color RunTM, les nocturnes comme la Noctambule, les barrées dans la boue comme la Frappadingue ou dans la mousse et les bulles comme The Bubble Day, les déguisées comme La Course des Princesses à Versailles, ou les balèzes comme La Reebok Spartan Race, une course d’obstacles pour courir, sauter, ramper, grimper, nager tout en franchissant impérativement tous les obstacles sous peine de gage ! Enfin, si le cœur vous en dit, surtout s’il est assez solide pour, pourquoi ne tenteriez-vous pas l’épreuve reine ? Le marathon ! 42,195 km héroïques à essayer, mais attention en étant bien préparé, et pas juste parce que le running, c’est tendance !

L’agenda des courses

Le Marathon de Paris, le 3 avril. www.schneiderelectricparismarathon.com

The Color Run by Sephora, le 17 avril. 5 km sur les berges de Seine à Paris aspergés de poudre colorée. www.thecolorrun.fr

The Mud Day Paris, les 5, 7 et 8 mai. Dans la boue du camp militaire de Frileuse à Beynes ‎(78). www.themudday.com

Wings for Life World Run, le 8 mai. Une course solidaire contre le temps à Rouen. www.wingsforlifeworldrun.com

La course féminine de Berlin, le 21 mai. 5 ou 10 km avec 1 € par dossard reversé à l’association berlinoise de lutte contre le cancer. www.vo2maxvoyages.com

La Marseillaise féminine, le 22 mai. Contre le cancer du sein et la défense des droits et libertés des femmes. www.vo2maxvoyages.com

Reebok Spartan Race, le 4 juin. Sprint (5km et 15 obstacles) ou Super (12km et 24 obstacles) sur l’Île de Loisirs de Jablines. www.spartanrace.fr

10 km Pour Elles, le 5 juin. Une Course 100 % parisienne dans les beaux quartiers de la Rive Gauche de Paris. www.10kmpourelles.fr

The Bubble Day, le 12 juin. 5 km mousseux à Villeneuve-la-Garenne. www.thebubbleday.com

Les courses du Parc du Château de Versailles, le 19 juin : La Course Royale, 15 km, La Course des Princesses, 8 km déguisé. La Course des Chevaliers, 400 m déguisé pour les enfants. www.gosportrunningchateaudeversailles.com

Le 10 km L’Équipe, le 29 mai. De l’Hôtel de Ville à la Bastille. www.asochallenges.com

L’underwear Race, le 2 juillet. Une course en sous-vêtements en marge du trail de Faverges (Haute Savoie) pour Keep A Breast Foundation Europe. https://underwear-race-2016.onsinscrit.com

10 km La Noctambule, le 17 septembre. 10 km de nuit La Défense-Courbevoie-Puteaux. www.10km-lanoctambule.fr

Paris-Versailles, le 25 septembre. 16 km de la Tour Eiffel au Château de Versailles. www.parisversailles.com

Odyssea, les 1er et 2 octobre. 5 et 10 km contre le cancer du sein, à Vincennes. www.odyssea.info

© JM-HERVIO

Le Salon du running, du 31 mars au 2 avril, Parc des Expositions de la Porte de Versailles, Hall n° 1, M° Porte de Versailles. Jeudi 15 h-22 h, vendredi 10 h-20 h, samedi 9 h-19 h. L’entrée est gratuite www.salondurunning.fr