Survivre à l’hiver parisien en six adresses

En ce mois glacial, enterrant à jamais nos précieux souvenirs estivaux, on se met à couver nos bons plans d’hiver : s’abreuver en vin chaud, glisser à la patinoire, humecter de succulents chocolats chauds maison… Panorama de votre hiver parisien en six adresses chaleureuses.

 

Goûter un vin chaud Chez Georges

boire un vin chaud en hiver
©freestocks.org on Unsplash

 

On déboule Chez Georges comme l’on rend visite à un vieil ami, bien trop familier pour s’éterniser en chichis dérisoires. Car il faut dire que ce bistrot à l’ancienne du sixième arrondissement n’est pas le moins accueillant de la capitale. Pour s’en assurer, laissez donc vos lèvres humecter le savoureux vin chaud servi en ces lieux, confortablement installé sur l’une des banquettes rouges de l’établissement. Aussi nécessaire que les marrons chauds ou la promenade du côté du faubourg Saint-Honoré, le vin chaud est ce sans quoi l’esprit des fêtes serait mort pour de bon. Un breuvage de cannelle peu cher (quatre euros) et essentiel pour survivre aux bourrasques de vent glaciales qui brusquent le Paris hivernal.

Chez Georges
11 rue des Canettes, 6e

 

Faire des tours de piste à La Patinoire Accorhotels Arena

la patinoire installée en hiver à l'hôtel Accord Arena
©rawpixel on Unsplash

 

A vos yeux, Accorhotels Arena rime certainement avec « concerts« . Mais c’est pour sa patinoire que l’on s’y attarde en décembre, en attendant qu’une neige abondante tombe sur Paris (croisons les doigts). Aussi bien pensé pour les visiteurs curieux s’offrant une petite déambulation d’un soir que pour les joueurs de hockey expérimentés (les plus professionnels l’ont déjà tâtonné du bout de leur crosse), ce terrain glissant est parfait pour saisir la féerie des sports d’hiver. Sa piste de 1500 mètres carrés suffit pour expliquer sa belle réputation. S’accorder un petit tour sur la patinoire de nuit reste une expérience assez magique pour accepter le rhume, la fièvre qui confine au vertige et la toux grasse.

La Patinoire de l’Accorhotels Arena
222 quai de Bercy, 12e

 

Partager une fondue au Chalet Savoyard

Manger une fondue en hiver
©Alexander Maasch on Unsplash

 

Mot-clé de l’ère hivernale depuis que l’Homme a cru bon de vouer un culte à l’attirail Tefal, le fromage fondu type raclette reste à tout jamais, comme les conversations en famille, un passage obligé du mois de décembre. Assumez totalement ce cliché culinaire et partez donc à la conquête du Chalet Savoyard, parfait QG des montagnes implanté entre deux lignes de métro parisien. Le onzième arrondissement a presque des airs de station de ski avec ce resto façonné en pierre et bois, charme rustique nous sortant un temps de l’agitation métropolitaine. Passé le decorum, le cœur du sujet ne déçoit pas : accompagnées d’un verre de vin blanc, les fondues savoyardes typiques qui nous sont servies pour une petite vingtaine d’euros abondent en fromages (comté, emmental, beaufort, reblochon, roquefort aux noix, Saint-Marcellin) et en fantaisies gustatives, de la fondue au cumin à la fondue chèvre/miel, entre morilles, poivre vert et cèpes. Vous voilà rassasié pour le semestre à venir.

Le Chalet Savoyard
58 rue de Charonne, 11e

 

Boire un thé de Rose Bakery

boire un thé en hiver
©rawpixel on Unsplash

 

Les plus stylés (ou les touristes, au choix) se rendent dans le salon réconfortant de la distinguée Rose Bakery afin de déguster de savoureux thés à l’anglosaxonne. Un délice so british certes, mais que l’on remplacera quand le thermomètre s’emballe par leurs tout aussi exquis chocolats chauds faits maison (cinq euros cinquante la mixture). Qu’y-a-t-il de plus jubilatoire – hormis une rediffusion de Love Actually et un plaid moelleux –  que de goûter à la surface sucrée et brûlante d’une boisson si revigorante ? Pas grand chose. Ah, si : l’agrémenter d’un subtil macaron, cerise sur le gâteau des goûters les plus huppés. C’est justement ce à quoi vous invite Rose Bakery, place to be des fins gourmets de seize heures de l’après-midi.

Rose Bakery
46 rue des Martyrs, 9e

 

Passer la journée à Charléty sur Neige

le stade Charlety installe des activités en hiver
©Hal Gatewood on Unsplash

 

A partir du  25 décembre prochain, les curieux pourront se rendre à l’édition 2018 de Charléty sur Neige. C’est à cette période de l’année que le stade Charléty – du boulevard Kellermann – permet aux Parigots de (re)vivre l’ambiance des stations de sports d’hiver. Neige, sapins et activités diverses (tyroliennes, luge et patinage) sauront contenter les Parisiens avides de décoller à Courchevel. Un bon plan pour satisfaire ses enfants qui, des étoiles plein les yeux, iront s’aventurer du côté des manèges, trampolines et autres jardins des neiges.

Stade Charléty
99 Boulevard Kellermann, 13e

 

Boire un cocktail du bar Mabel

cocktail posé sur une table
©Blake Wisz on Unsplash

 

Pour ceux qui souhaitent se montrer plus coriaces que les adeptes du chocolat chaud, rien ne vaut un bon vieux grog, pas trop corsé mais suffisamment pour ne pas sombrer trop tôt dans les bras de Morphée. Le bar à cocktails Mabel honore plus qu’il n’en faut l’ingrédient fétiche de cette boisson typique : le rhum. C’est effectivement une véritable « route des rhums » que vous invite à emprunter l’établissement cosy du second arrondissement, réchauffant à l’envi gorge et boyaux au fil de délicats mélanges. Des mixs alcoolisés qui, comme l’indiquent leurs intitulés, vous promènent en une seule soirée de l’Asie Pacifique à la Martinique, et de l’Amérique Centrale à l’Afrique de l’Est. A consommer avec modération évidemment.

Mabel
58 rue d’Aboukir, 2e