A.Tester

Tendances Déco : Tout ce qui compte vraiment

Le dernier salon Maison&Objet et son Observatoire qui analyse les tendances du moment avaient choisi en guise de ligne directrice, le thème « Precious ». De quoi englober l’engouement actuel pour ce qui brille, or et miroirs en tête, mais aussi pour les choses rares qui évoquent le travail artisanal. De quoi également s’interroger de façon détournée sur la véritable importance des objets, du futile à l’essentiel, et sur la façon dont ils constituent pour nous, un univers rassurant, et forcément… précieux.

Les oiseaux se montrent pour sourire

Madura

La tendance exotique perdure en hiver, mais à côtés des increvables palmiers censés nous rappeler les plages ensoleillées, une envolée d’oiseaux rares se pose sur les textiles et les objets.

 

That 70’s show !

Les années 50 ont toujours la cote, mais on regarde aussi deux décennies plus loin, pour piocher imprimés graphiques et faste excentrique. Un nouveau terme émerge, du coup : bienvenue dans un monde « gypset », mélange de gipsy et de jet-set.

 

 

Rotin moderne

Compagnie française de l’Orient et de la Chine

Le rotin a toujours tout bon, de même que la paille (ou le papier tressé), mais aux pièces vintage succèdent de nouvelles créations qui viennent le moderniser.

 

Ce rêve bleu (et vert, aussi)

Le bleu, couleur rassurante s’il en est, est un peu la star de l’hiver, en version soutenue, ou plus souvent, dans des tonalités turquoise et pastelles. On l’agrémente de brun, de jaune, ou encore de rouge. A côté, toute la palette des verts permet de se la jouer chic anglais comme amoureux de la nature. 

Avalanche de cadres

Reda Amalou Design

Les murs ont la parole ! Dans des cadres dépareillés mais harmonieusement agencés, on affiche tout ce qui nous passe sous la main, des gravures anciennes aux cartes postales, en passant par diverses œuvres home made.

 

Mon précieux…

Coming B

Les objets rares, délicats et d’apparence fragile sont parmi les plus convoités et leur valeur tient au travail minutieux des artisans et des créateurs. Côté matières, on aime ce qui brille, l’évocation des pierres semi-précieuses, les miroirs, qui se démultiplient à l’envi.

Ca va, les enfants ?

Fleux’

Besoin de réconfort ? Les animaux mignons, les motifs joliment régressifs, les miroirs en forme d’esquimaux, une pause sucrée s’impose.

 

… Il est l’or

Après le cuivre, c’est le grand retour de l’or, mais pas dans sa version clinquante et tapageuse. On le décline via des pièces mates, mais aussi brillantes, pour peu qu’elles évoquent davantage la matière en fusion que les ornementations bling des décennies passées. 

La nature reprend ses droits

Christian Lacroix pour Forestier Frondaison

La nature est omniprésente, mais dans une version un peu magique, façon conte de fées, avec plantes grimpantes, luminaires corolles, branchages maîtrisés mais sans trop. Hiver oblige, l’effet « fête de la forêt » marche bien. Et puis, il y a la COP 21.

 

Pari liège

Ikéa

Et voilà une réminiscence du passé qu’on n’imaginait peut-être pas voir ressurgir de sitôt. La faute à de probables traumatismes liés à quelque papier peint. S’il n’en est pas encore à recouvrir de nouveau les murs, le liège s’impose sur nombre d’objets et pièces de mobiliers. Si si…

 

Les petits papiers

Snogstudio sur Etsy.com

Après la folie origami, on a pris goût aux pliages et au travail du papier. Tressé sur des meubles, en accordéon pour les abat-jour, utilisé pour confectionner corbeilles et lampes, la matière a de l’avenir.