Un dimanche au Centquatre

 

Les bonnes résolutions de cette année 2018 ? Prendre soin de soi et se faire plaisir ! Au programme : ateliers bien-être, brunch au Grand Central, expositions et spectacles. Des activités idéales pour un dimanche inoubliable au Centquatre.

 

Ateliers bien-être

 

© le Centquatre

 

Le combo gagnant des dimanches du mois de janvier au Centquatre ? Trois voire quatre activités différentes et complémentaires les unes des autres. Commençons par un détour par l’Asie et sa connaissance du corps avec les ateliers bien-être dédiés au Wutao et au Qi gong. Un métissage de disciplines différentes tels que le yoga et la danse pour l’un, et une pratique corporelle ancestrale chinoise pour l’autre. Confiés au Centre Tao Paris et à la danseuse chorégraphe Marie-Amélie Pierret-Bastian, ces ateliers  ouverts à tous vous permettront d’attaquer la nouvelles année sous les meilleurs auspices.

Atelier Bien-ëtre Wutao

Atelier Bien-ëtre Qi Gong

 

Brunch au Grand Central

 

(c) Le Grand Central

 

Il n’y a qu’un pas pour passer de l’espace bien-être à l’espace psychédélique des sixties, aux mobiliers industriels et écoliers du Grand Central. Et en profiter pour déguster son « incontournable brunch en famille ou entre amis ». Placées sous le signe de l’hiver, ses trois formules (« Grand Bien », « Grande Faim  » et « Grand Nord ») sauront convenir à tous les gourmands de la capitale.

Plus d’informations sur le brunch du Grand Central

 

Expositions Les Faits du hasard et Bords d’oeuvres

 

CentQuatre / " Les Faits du hasard " © Kathy Hinde " Piano Migrations "
CentQuatre /  » Les Faits du hasard  » © Kathy Hinde  » Piano Migrations « 

 

Repu des nourritures terrestres, nous vous proposons de continuer la journée avec des mets intellectuels. Notamment grâce à la deuxième édition de Nemo, la Biennale Internationale des Arts Numériques. Le Centquatre en est à nouveau le coeur avec son exposition Les Faits du hasard.

Sous la direction artistique de Gilles Alvarez, directeur de la Biennale, et José-Manuel Gonçalvès, directeur du Centquatre, cette exposition associe hasard, technologie et numérique. Le tout dans un rapport perpétuel de l’homme et de la machine. Une vingtaine d’artistes, avec un focus sur la Colombie pour l’année France-Colombie 2017, jouent ainsi avec les algorithmes et laissent penser que tout est sous contrôle. Mais détrompez-vous ! Comme le souligne Gilles Alvarez : « ces œuvres vont vivre, se développer pendant trois mois. Nous connaissons le processus mais on ne sait pas où cela va évoluer ».

Pour terminer vos dimanches riches en événements, vous pourrez découvrir le 28 janvier, dans le cadre du festival LES SINGULIERS #2, le projet « Bords d’oeuvres » d’Agathe Joubert et Pauline Vialatte de Pémille. Celui-ci explore le rapport entre oeuvres d’art et cinéma. Et si vous souhaitez terminer en musique, dansez le 14 janvier sous les rythmes endiablés de la salsa mixée à la culture hip-hop, sur fond de musiciens salseros et de djs.

Plus d’informations sur « Les faits du hasard », « Bords d’oeuvres » et « Paris Salsa Hip Hop Battle »