Une expo pour se sentir bien

On pouvait faire confiance à Maroussia Rebecq, créatrice de la marque Andrea Crews, et Séverine Redon, fondatrice de l’agence Artdicted, pour capter l’air du temps et proposer dans ce nouveau lieu une pause artistique pas comme les autres.

Avec la bien nommée exposition SPA, elles transforment le classique Sana per aqua, soin par l’eau, par un autre médium, celui de l’art. En invitant une dizaine d’artistes à revisiter la thématique du bien-être, c’est toute une réflexion sur le lâcher-prise qui s’installe. On découvre entre autres le jardin zen de l’artiste brésilien Kleber Matheus où néons et cristaux flirtent avec les plantes vertes pour une ambiance graphique et végétale ; l’installation murale de Sarah Roshem faites de rubans, d’élastiques et de codage, où le visiteur peut expérimenter le relâchement et l’extension ; la vidéo new age et high-tech à la bande sonore méditative et cosmique de Vidya Gastalson (à regarder de préférence allongé sur le tapis Plis de Noé Duchaufour Lawrance) ; les volcans olfactifs signés Sandra Berrebi, et de nombreuses autres œuvres toutes aussi inspirantes et régénérantes.

Mais parce que Le Cœur n’est pas qu’une galerie d’art mais un véritable “espace à projets”, on est accueilli par un thé, et on peut s’inscrire à des cours de yoga donnés sur une installation de tapis de Clémence Seilles. A moins qu’on ne préfère réserver un massage entre thérapie ayurvédique, shiatsu et réflexologie, réalisé sur une table en mousse comme vous n’en avez jamais vu car spécialement créée par la designer qui monte, Victoria Wilmotte. Ce Cœur-là invite à calmer notre mental en convoquant les artistes dans une exposition atmosphérique où plaisir, détente et performance se mêlent pour un mieux-être global.