Une journée dans le 5e arrondissement de Paris

Appelé Quartier latin, le 5e arrondissement est le plus ancien de Lutèce, nom romain pour désigner Paris à l’époque gallo-romaine. Connu pour ses sites touristiques et ses grandes institutions, A Nous Paris vous propose de traverser l’Histoire avec un grand H, du 1e siècle à aujourd’hui.

 

Piscine Pontoise

piscine pontoise dans le 5ème
Piscine Pontoise © Gérard Sanz / DJS / Mairie de Paris

 

La journée débute par quelques brasses. Se baigner dans l’histoire, c’est ce que propose la piscine Pontoise tout droit sortie de la période Art Déco des années 30. Construite par l’architecte Lucien Pollet – connu également pour les piscines Molitor, Jonquière et Pailleron, elle se distingue par son parement extérieur en brique. La nage se fait dans un bassin de 33 m baigné de lumière par sa verrière qui, les jours de grand soleil, laisse transpercer les rayons. Deux coursives de cabines à l’ancienne encerclent les nageurs, une touche finale de mosaïque, autant d’attributs qui lui valent d’être classée au titre des monuments historiques. Jean-Pierre Jeunet s’en sert d’ailleurs de décor pour son film Le fabuleux destin d’Amélie Poulain. Une merveille pour les yeux qui s’admire jusque tard dans la nuit, avec ses permissions de minuit.

Piscine de Pontoise
19 rue de Pontoise, 5e
Horaires d’ouverture

 

Collège des Bernardins 

La nef du Collège des Bernardins.
Collège des Bernardins © JM. Gautier.CIRIC

 

Le collège des Bernardins fête ses 10 ans. Construit au XIIIe siècle sur le modèle architecturale des abbayes cisterciennes, classé au titre des monuments historiques en 1887 et ouvert à tous depuis 2008, il fait partie des lieux d’exception de Paris. Sa nef et sa sacristie, en libre accès toute l’année, sont des arguments majeurs à sa visite. Entre théologisme et laïcisme, le collège des Bernardins fait dialoguer les savoirs, les disciplines, les convictions et les religions. C’est dans cette direction que le public peut assister à des colloques, conférences, concerts, visiter des expositions d’art contemporain… Dernièrement, le Collège a fêté ses 10 ans avec une oeuvre immersive d’Abdelkader Benchamma, «  Écho de la naissance des mondes », et a participé à la Nuit Blanche avec une performance musicale de Melik Ohanian.

Collège des Bernardins
20 rue de Poissy, 5e
Ouvert du lundi au samedi de 10h à 18h

 

Ottanta – Il Caseifico

Mozzarella coupée en deux.
© Ottanta

 

Sara, italienne de la région des Pouilles, casse les idées reçues sur la Mozzarella et éduque le consommateur en plein coeur de Paris. « La meilleure mozzarella est en février/mars et non en été. Elle participe à de multiples recettes et ne se mange pas qu’avec des tomates et de l’huile d’olive ». Son lait cru bio provient de la Bergerie Nationale de Rambouillet, établissement public national sous la tutelle du ministère de l’agriculture. En partenariat, la fabrication de ce produit, commun en Italie, se fait donc entre la bergerie et son atelier/boutique urbain dans le 5e arrondissement de Paris. De grandes baies vitrées exposent ainsi la conception et de nombreux ateliers vous apprennent à faire la mozzarella de votre dîner. Ouvrez vos sens, à partir du 1e décembre, Sara ouvre un espace restauration éphémère au 1e étage de sa boutique, où la cuisine rime avec producteurs, circuits courts et plaisir.

Ottanta – Il Caseifico
19 rue du Cardinale Lemoine, 5e
Ouvert du mardi au samedi de 10h30 à 14h30 et de 16h30 à 18h30

 

Kitchen Ter(re) 

Blesotto (Engrain), pistou thaï, girolles et pecorino.
Kitchen Ter(re), Blesotto (Engrain), pistou thaï, girolles et pecorino © Louis-Laurent Grandadam

 

Pour le déjeuner ou le dîner, rencontrons la cuisine de William Ledeuil. Chef aux multiples récompenses, avec entre autres une étoile au guide Michelin avec son 1e restaurant Ze Kitchen Galerie en 2008, il ouvre son 3e restaurant Kitchen Ter(re) l’été dernier. Sa cuisine, vol régulier entre la France et l’Asie, fait voyager les amateurs d’expériences. Ici, les pâtes et les bouillons, éléments majeurs de sa cuisine, sont mis sur le devant de la scène. Les pâtes sont créées et fabriquées dans le sud la France en collaboration avec Roland Feuillas, paysan boulanger. Elles vous sont présentées à votre arrivée, constituées d’une seule variété de blé parfois très ancien et du monde entier : engrain,  blé khorasan, timilia… Après dégustation, on ne saurait vous conseiller tellement tout est bon avec des saveurs mariées à la perfection par le chef Bruno Laporte : Tartare de veau, crémeux bonite, cacahuète – Blésotto, bouillon thaï de champignons, satay, curry vert – Gianduja blé noir, praliné noisette, glace tonka.

Kitchen Ter(re)
26 boulevard Saint-Germain, 5e
Ouvert du mardi au samedi de 12h15 à 14h30 et de 19h15 à 23h

 

Institut du Monde Arabe

Vue sur la façade de l'Institut du Monde Arabe.
© Thierry Rimbaud

 

Depuis 31 ans, l’Institut du Monde Arabe fait partie des bâtiments emblématiques du quartier et de Paris. Sa façade, constituée de plus de 13 000 moucharabiehs, s’ouvre et se ferme toutes les 44 secondes et dévoile sans dévoiler, sa civilisation. Sur quatre niveaux, de l’archéologie antique et médiévale à la création contemporaine en passant par l’artisanat et l’ethnographie, l’IMA a pour objectif de valoriser l’esprit, les savoirs, l’art et l’esthétique. Débats, colloques, séminaires, conférences, spectacles de danse, concerts, projection de films, rencontres, cours de langue et de civilisation, collection permanente, expositions temporaires… Un programme généreux et varié en écho à la richesse de cette civilisation.

Institut du Monde Arabe
1 rue des Fossés Saint-Bernard, 5e
Ouvert du mardi au vendredi de 10h à 18h et le week-end de 10h à 19h
La librairie et la bibliothèque sont ouvertes jusqu’à 19h en semaine et 20h le week-end

 

Les arènes de Lutèce

(c) La Tête en l'Air
© La Tête en l’Air

 

Il en reste peu de choses et elles ne sont malheureusement pas mises en valeur… Mais les arènes de Lutèce sont un pan de l’histoire à voir au moins une fois dans sa vie. Construites au 1e siècle après Jésus-Christ et classées au titre des monuments historiques, elles se trouvent au coeur du square des arènes de Lutèce et square Capitan. Fermez les yeux et imaginez cet amphithéâtre gallo-romain remplis de spectateurs, férus de spectacles et avides de sang et de combats. Arènes pour la confrontation des gladiateurs, scènes pour le théâtre, les clameurs de joie, d’enthousiasme, de haine s’élèvent face aux spectacles romains.

Les arènes de Lutèce
49 rue Monge, 5e

 

Le Champo – Espace Jacques Tati

"Façade

 

Le Champo – Espace Jacques Tati n’est pas un cinéma Art & Essai comme les autres. Véritable institution construite en 1938 et nommée Champollion, elle souffle ses 80 bougies au début de l’été 2018, sous le parrainage d’Isabelle Huppert et Bertrand Tavernier. Sa façade classée au titre des monuments historiques voit se présenter de nombreuses personnalités du cinéma comme Quentin Tarantino, Juliette Binoche, Philippe et Louis Garrel, Claude Chabrol – qui le considérait comme sa « seconde université », et François Truffaut qui aimait, dit-il, « y séjourner ». Dans ses deux salles, Christiane Renavand, directrice du cinéma, programme des films historiques en version restaurée comme La Strada de Federico Fellini, des cycles sur des réalisateurs comme le suédois Ingmar Bergman, un petit-déjeuner après une nuit cinématographique… Un beau moyen de découvrir ou redécouvrir un patrimoine insoupçonnable.

Le Champo – Espace Jacques Tati
Cinéma Art & Essai
51 rue des Écoles, 5e
Programme complet 

 

Shakespeare and Company 

librairie Shakespear & Compagnie dans le 5e arrondissement
©ilirjan rrumbullaku CC BY-NC-ND 2.0 on Flickr

 

Rentrer dans la librairie indépendante Shakespeare and Company, c’est découvrir de multiples histoires et fouler le sol de souvenirs des années 50 à aujourd’hui. Créé en 1951 par Georges Whitman et reprise officiellement par sa fille Sylvia depuis 2006, ce lieu est parfait pour les fans de littérature anglophone et pour les nostalgiques de leur pays. Sol non plat, tapisserie d’époque, photographies noires & blancs, miroirs, coins et recoins, murs remplis de livres… Cette vieille maison est une caverne d’Ali baba. Véritable star pour les touristes, actrice dans des films comme Minuit à Paris de Woody Allen, elle fait la part belle aux auteurs et les convie lors d’événements. Tous les jeudis, des écrivains présentent et lisent un extrait de leur nouveau roman. Et pour ceux qui auraient une petite faim, il n’y a que deux pas à faire pour s’asseoir au bookstore café de Shakespeare and Company.

Shakespeare and Company
37 rue de la Bûcherie, 5e
Ouvert du lundi au vendredi de 9h30 à 19h
Samedi et dimanche de 9h30 à 20h

 

Baieta

Poissons finement coupés et bouillon du restaurant Baieta dans le 5e arrondissement
Baieta, Bouillabaieta © Pierre Lucet Penato

 

Avant ou après le Théâtre des arts de la Marionnette, A Nous Paris vous propose de vous installer à la table de Julia Sedefdjian, plus jeune cheffe étoilé de France en 2016, à 21 ans, avec Les Fables de la Fontaine. Jeune prodige de la cuisine, elle ouvre cette année, avec Sébastien Jean Joseph et Grégory Anelka, son 1e restaurant : Baieta, qui signifie petit bisous en patois niçois. Originaire de Nice, elle affectionne cette culture méditerranéenne, les saveurs de son enfance, revisitées dans ses plats. Dès l’accueil, elle nous plonge dans Nissa la bella avec une pissaladière et du beurre aillé. Suivent de nombreux plats à base de poissons pour la plupart : haddock, poulpe, lieu jaune, maigre mais également de viandes : caille, poitrine de cochon et suprême de volaille. La base de cette gastronomie est à l’honneur avec son aïoli, ses gnocchis et sa bouillabaieta, la bouillabaisse à la tendresse niçoise.

Baieta
5 rue de Pontoise, 5e
Ouvert du mardi au samedi de 12h à 14h15 et de 19h à 22h15

 

Le Mouffetard – Théâtre des arts de la Marionnette

Spectacle de marionnettes dans le 5e arrondissement
Le Mouffetard – Théâtre des arts de la Marionnette, « La pluie » © Marinette Delanné

 

Dans l’inconscient, les marionnettes sont pour les enfants. Le Mouffetard – Théâtre des arts de la marionnette prouve le contraire. Nomade pendant 20 ans, il s’installe rue Mouffetard en 2013 et défend et promeut les formes contemporaines des arts de la marionnette dans leur plus grande diversité. Une diversité que l’on retrouve avec cette mixité des médiums de création : théâtre, écriture, danse, arts plastiques et recherches technologiques. La marionnette est un personnage de fiction à part entière, vivante, aux gestes et expressions qui peuvent dérouter le spectateur tend elle en devient humaine.  C’est une véritable expérience, surprenante, touchante, pleine de poésie… qu’ A Nous Paris vous conseille de vivre. Pour les érudits et curieux d’en connaître un peu plus sur cet art, un centre de ressources est mis à disposition, des rendez-vous réguliers  sont programmés tout au long de l’année, et en mai 2019 a lieu la 10e édition de la Biennale internationale des arts de la marionnette.

Le Mouffetard – théâtre des arts de la Marionnette
73 rue Mouffetard, 5e
Programme complet