Une journée dans le 7e arrondissement de Paris

Avec ses grandes institutions et une vie non accessible à tous, le 7e arrondissement de Paris ne semble pas le quartier rêvé pour flâner. A Nous Paris dépasse les a priori, avec une visite qui regorge de surprises insoupçonnables, pour le bonheur de tous.

 

Église américaine de Paris

Vue de l'extérieur de l'église américaine dans le 7ème à Paris
Église américaine de Paris © Romain Salomon

 

Il est 10h, la journée peut commencer. Direction l’église américaine de Paris, première église américaine établie à l’étranger en 1814. L’édifice actuel, construit en 1931 quai d’Orsay, est un bijou d’architecture. Une fois passé le porche, briques rouges, corridor et cour intérieure isolent du bruit des voitures et plongent dans un calme absolu. Après l’extérieur, il est temps de rentrer dans le corps de l’église. Si la porte principale est fermée, n’ayez pas peur de sonner à l’accueil, c’est l’occasion de pénétrer par les coulisses. Simple, de style gothique, elle est de petite taille et donc plutôt intimiste. Un magnifique orgue, placé juste derrière l’autel, et de nombreux vitraux font lever la tête sur une sublime voûte en croisée d’ogives.   

Église américaine de Paris
65 quai d’Orsay, 7e
Ouvert du lundi au samedi de 9h à 22h30
Dimanche de 9h à 19h

 

Fondation Calouste Gulbenkian

Façade de la Fondation Calouste Gulbenkian
Fondation Calouste Gulbenkian – Délégation en France © R-P RIBIER

 

Après l’Amérique, direction le Portugal. La Fondation Calouste Gulbenkian promeut la culture et la langue portugaises en France, et crée des liens entre ces deux pays. Avec une bibliothèque d’environ 97 000 documents, plongez littéralement dans la littérature, l’histoire, le patrimoine, l’architecture, les arts visuels, les arts performatifs et la culture contemporaine des pays lusophones. De nombreuses expositions ont lieu pendant l’année d’artistes internationalement connus tel que Julião Sarmento, ou pour qui c’est la première fois en France, comme pour Ângelo de Sousa. Des conférences amènent au débat concernant les sciences humaines et sociales et la culture lusophone : théâtre, cinéma, ce qui fait la valeur intrinsèque de l’oeuvre d’un artiste

Fondation Calouste Gulbenkian – Délégation en France
39 boulevard de La Tour-Maubourg, 7e

Horaires d’ouvertures 
Expositions 
Lundi, mercredi, jeudi et vendredi de 9h à 18h
Samedi, dimanche et jours fériés de 11h à 18h

Bibliothèque 
Lundi, mercredi et vendredi de 10h à 17h
Mardi et jeudi de 10h à 18h

 

Marcel

Un enfant assis sur un banc devant le restaurant Marcel.
© Peterfromparis

 

Marcel, du nom du poisson rouge du fils d’Alexandra, la fondatrice, est un restaurant à l’allure industrielle et branchée, à l’américaine avec une pointe de French Touch. Alexandra aime les USA, East Coast mais également la Californie et en fait profiter les habitués de son restaurant et touristes de passage. Ici, c’est François qui vous accueille avec les mots pour vous faire rire. Au petit déjeuner, déjeuner, goûter, brunch, dîner et même chez soi avec le service take away, découvrez une carte qui change en fonction des saisons. Au menu : citronnade maison au gingembre et citron frais, oeufs pochés Bénédictine, quesadillas, la divine salade Meatball – sucrine, boulgour, meatballs, concombre, tomate, céleri, oignon rouge, grenade, sauce au fromage blanc et herbes – cheesecake, waffles, etc. Un conseil : réservez et dégustez !

Marcel 
15 rue de Babylone, 7e
Ouvert du lundi au vendredi de 10h à 23h
Samedi et dimanche brunch de 10h à 19h

 

Fondation EDF

Façade de la fondation groupe EDF dans le 7eme à Paris
© Fondation groupe EDF

 

EDF, ce n’est pas que l’Électricité de France. C’est aussi une fondation et un lieu culturel, de réflexion et de recherches sur des sujets de société, lieu inconnu de beaucoup de Parisiens. Ouvert en 1990, il n’est jamais trop tard pour s’y intéresser et découvrir sa programmation. Le numérique, le climat, le street art, le son, la lumière mais également le design, la fondation EDF consacre ses expositions à des sujets qui font l’actualité, et participe à de nombreux événements culturels telle que la Nuit Blanche. Depuis 2014, elle organise également des rencontres. Un lundi par mois, découvrez des personnalités politiques comme Jacques Toubon, des dessinateurs engagés tel que Plantu ou encore la styliste Agnès B qui parle de ses nombreux engagements.

Fondation EDF
6 rue Récamier, 7e
Ouvert du mardi au dimanche de 12h à 19h seulement lors des expositions temporaires.
Entrée libre

 

Marie Jeanne 

Bougie Jacqueline de chez Marie Jeanne dans le 7ème à Paris
© Marie Jeanne

 

Georges Maubert est un passionné, tombé non pas dans la marmite de potion magique, mais dans les cuves de parfum depuis son plus jeune âge. Né à Grasse dans une famille de parfumeurs depuis plusieurs générations, il s’émancipe il y a quatre ans et crée Marie Jeanne, une ligne de bougie puis de cologne et eau florale. Sa boutique établie il y a un an émane son amour pour les fragrances. Extraction, composition, confection, chaque étape de création est réalisée à Grasse, berceau du parfum. Georges Maubert croit aux propriétés psycho-émotionnelles des odeurs et partage ses émotions familiales communes à tous. Ses bougies s’appellent Lucette, Pierrette, Simone, etc, du nom de ses grand-mères et arrières grand-mères.

Marie Jeanne
49 rue Vaneau, 7e
Ouvert du lundi au vendredi de 14h à 18h30
À Partir d’octobre : du mardi au samedi de 14h à 18h30

 

Mori Yoshida 

Gâteaux de la pâtisserie Mori Yoshida
© Benoit Martin

 

Mori Yoshida, Chef pâtissier japonais, est découvert par le grand public lors de sa victoire dans l’émission Le Meilleur Pâtissier : Les Professionnels sur M6. Son audace, sa technique et son originalité sont récompensées à l’unanimité. Issu d’une famille de pâtissiers depuis trois générations, son père, précurseur de cette tendance au Japon, mélange culture française et traditionnelle. Mori Yoshida accepte l’héritage familial, et ne rêve pas de l’Amérique mais de la France, et plus particulièrement Paris, où il installe en 2013 sa pâtisserie/chocolaterie. Pour les amateurs de yuzu et de matcha, passez votre chemin, ici c’est de la pâtisserie française enrobée d’un esprit japonais : Paris-Brest, Cake, Mont-Blanc, Éclair au chocolat, etc. Ses gâteaux incontournables : Beige, M et le Roulé au Fraisier composé d’une crème chantilly d’une grande légèreté et d’un biscuit aérien, sont à tomber !

Mori Yoshida
65 avenue de Breteuil, 7e
Du mercredi au dimanche de 10h à 19h15

 

Jardin Catherine Labouré 

Image d’illustration ©Jordan Madrid on Unsplash

 

Après ce détour gourmand chez Mori Yoshida, une petite promenade bucolique est idéale. Ce jardin n’est pas le plus connu de Paris mais il en vaut pourtant la peine. Jardin ouvert au public grâce à la communauté des Filles de la Charité, il occupe une partie du potager du couvent dont les fenêtres donnent sur le jardin. Il fait bon se mettre à l’ombre ou au soleil pour une pause bien méritée sur les vastes pelouses bordées de tilleuls, peupliers, pommiers, cerisiers, etc. Une pergola et sa vigne apportent une sensation de fraicheur et un potager pédagogique profite aux écoles du quartier. À l’entrée, le CPN Val de Seine propose des animations liées à l’environnement. Dans le prolongement un autre jardin s’offre à vous, le jardin potager. Moins agréable il donne malgré tout sur un magnifique bâtiment, l’ancien hospice des incurables de 1634.

Jardin Catherine Labouré
29 rue de Babylone, 7e

Ouverture :
En semaine : 8h
Samedi, dimanche et jours fériés : 9h

Fermeture :
Du 1er octobre à l’horaire de l’hiver : 19h30
De l’horaire d’hiver à la fin février : 17h45
Du 1er mars à l’horaire d’été : 19h
De l’horaire d’été au 30 avril : 20h30
Du 1er mai au 31 août : 21h30
Du 1er septembre au 30 septembre : 20h30

 

Musée Rodin 

Vue de la façade du musée et du penseur de Rodin.
Musée Rodin © Aurélien Mole

 

Ce musée est sûrement l’un des plus beaux musées de Paris consacré à un artiste. A Nous Paris vous propose de faire votre propre avis et de parcourir l’hôtel Biron du XVIIIe siècle et son jardin d’environ 3 hectares, tout en découvrant la collection d’oeuvres de Rodin la plus importante au monde. Classé monument historique et rénové en 2015, Rodin s’y installe en 1908 et l’on comprend pourquoi. Ses sculptures sont baignées de lumière par les grandes fenêtres selon un parcours chronologique et thématique. Sa collection personnelle d’antiques et de peintures des grands maîtres tels que Munch et Monet sont également visibles en lien avec sa vie et sa carrière. Le jardin de sculpture est tout aussi impressionnant. Avec plus de vingt bronzes dont Le Penseur et Les Bourgeois de Calais c’est un véritable bonheur pour les yeux. 

Musée Rodin
77 rue de Varenne, 7e
Du mardi au dimanche de 10h à 17h45

 

Beaupassage 

© Beaupassage
De gauche à droite : Abdoulaye Fadiga, Junichi Yamaguchi, Laurent Dumas, Thierry Marx, Pierre Hermé, Anne-Sophie Pic, Yannick Alléno, Olivier Bellin, Nicole Barthélémy, Alexandre Polmard

 

Beaupassage est le nouveau spot du 7e arrondissement de Paris. Ouvert ce 25 août, l’ancien couvent des Récolets conjugue art contemporain, architecture, gastronomie et bien-être. Des grands noms de la cuisine sont présents tels que Yannick Alléno, Thierry Marx et Anne-Sophie Pic. Flânez et admirez les bâtiments des différentes époques, les oeuvres de Fabrice Hyber et Eva Jospin. Prenez le temps de vous arrêter chez Pierre Hermé pour déguster une pâtisserie dans son premier café. Des artisans de renom, oui, mais avec un projet spécifique. Yannick Alléno associe la gastronomie à sa passion du vin et Anne-Sophie Pic propose des verrines classiques, créatives et végétales. L’idée est de prendre du plaisir sur place et à emporter, ou tout simplement faire son marché à la boucherie/restaurant Polmard et à la fromagerie Barthélémy, après sa séance de sport dans l’espace bien-être du champion du monde de Muay thaï, Abdoulaye Fadiga.

Beaupassage
53 – 57 rue de Grenelle, 7e 
Ouvert de 7h à minuit
Attention chaque enseigne a ses propres horaires

 

Le Faust 

 

© Faust
© Faust

 

Pour les couche-tard, terminons la journée au Faust avec son bar à cocktails Euphorion et son club Le Tunnel. Situé sous le pont Alexandre III, c’est un espace aux multiples décors. Les arcades et les murs en pierre ainsi que les lampadaires donnent l’impression d’être dans une ruelle de Paris. La mixité des meubles plonge l’amateur de cocktails dans différentes époques. Dans son Tunnel, illuminé par son plafond d’ampoules, dansez sur les sons électroniques des plus grands DJs, participez aux soirées Born to Be Disco pour une ambiance 80, 90 et d’aujourd’hui avec le disco moderne. 

Le Faust
Pont Alexandre III – 7e
Ouvert du dimanche au jeudi de 10h à 02h
Vendredi et samedi de 10h à 05H30