A.Tester

Versailles Festival

Parcouru d’un frisson préromantique, l’opéra Uthal de Méhul occupe la soirée inaugurale des « Voix Royales » du Versailles Festival. Mais en plein tricentenaire de la mort de Louis XIV, la manifestation revient vite à ses fondamentaux baroques.

On découvre beaucoup d’auteurs du temps du Roi Soleil comme lors de la Nuit Louis XIV de William Christie ou de la Nuit des Rois de Jordi Savall, l’une et l’autre partagées entre l’Opéra Royal, la Chapelle Royale et la galerie des Glaces. L’amateur de musique italienne est gâté lui aussi, avec une thématique « Naples et les castrats » marquée par un récital du contre-ténor Franco Fagioli et les premières françaises du très attendu Catone in utica de Leonardo Vinci (1680-1730), sous la direction de Riccardo Minasi, et de Xerxès de Haendel emmené par Jean-Christophe Spinosi.

A propos de Haendel, ses immortels Feux d’artifice royaux concluront une soirée du même nom (le 10 juin). Pour ce spectacle en plein air, Alfredo Bernardini conduira – avec l’énergie qu’on lui connaît ! – son Ensemble Zefiro en grand effectif. Feu d’artifice conclusif signé Groupe F.

Site officiel.