Wanderlust : les pieds dans l’eau

Avec tous ces dancefloors qui poussent sur les quais, le Wanderlust risquait de sombrer dans l’anonymat.

Rien de mieux qu’une programmation événementielle pour relancer la machine avec la reprise du spot fin avril par la Rafinerie (passé par l’Electric et le Virgo). Jazzy Jeff (sans Will Smith) a inauguré la nouvelle formule, avec une couleur musicale plus black, la terrasse n’étant pas assez équipée pour diffuser correctement de la techno. Le magazine Yard prendra en main les mardis à partir du 17 mai, avec les rappeurs Booba, Stomy Bugsy, Passi ou le trio d’Atlanta Migos. Côté électronique, on attend Arnaud Rebotini & The Hacker, Max Cooper ou French Fries, avant de nouveaux développements en juin. 

www.wanderlustparis.com