4 idées pour profiter du Festival d’Avignon 2019

C’est l’un de nos festivals préférés. Et pourtant, il nous maltraite : rues bondées, spectacles complets, chaleur indescriptible, hébergements hors de prix. Bon, « keep calm » comme disent les Anglais, et suivez notre guide pour survivre (et adorer) ce festival d’Avignon 2019, 73e du nom ! 

Dans le IN, s’il ne fallait en choisir qu’un

festival d'avignon 2019
Outside © Ira Polyarnaya

 

Évidemment, ce serait Outside, la fresque de deux heures que le célèbre metteur en scène russe Kirill Serebrennikov consacre au photographe chinois Ren Hang. Récemment mis en valeur dans une grande exposition monographique à la Maison Européenne de la Photographie, Ren Hang a défrayé la chronique en 2017, lorsqu’il s’est jeté du haut d’un immeuble à 30 ans à peine, après une vie sulfureuse et passionnée. Kirill Serebrennikov lui rend un hommage puissant, dansé et musical, et fait le récit d’une vie jeune, fougueuse, sexuelle, violente. Infiniment beau – oui, ça vaut la peine de revenir tous les jours sur le site internet du festival à la recherche (désespérée) de places, ou de se rendre à l’accueil quotidiennement pour guetter les petites annonces (car ça finit toujours par marcher !).

Outside, du 16 au 23 juillet 2019, L’Autre Scène du Grand Avignon – Vedène (navette prévue) 

Dans le OFF, s’il ne fallait en choisir qu’un

festival d'avignon 2019
© Des gens qui dansent. NaïF Production

 

Bon, là, c’est plus compliqué. Car parmi un millier de propositions, difficile de pouvoir réellement élire un spectacle en particulier. Cela posé, comptons sur quelques valeurs sûres. Rendez-vous donc à 11h50 au 11 • Gilgamesh pour voir le nouveau spectacle d’Ahmed Madani, qui nous avait enchanté avec F(l)ammes : cette année, place à J’ai rencontré Dieu sur Facebook, dans lequel l’auteur donne à voir la relation conflictuelle d’une jeune fille qui se radicalise et de sa mère désemparée. Politique donc, et très actuel.

Moins nouveau (mais c’est pour ça aussi qu’on aime le OFF, qui nous donne la possibilité de voir enfin des spectacles manqués), on court voir Les Chatouilles d’Andréa Bescond à 20h45 au théâtre Le Chêne noir, récit autobiographique douloureux des agressions sexuelles subies alors qu’elle n’était qu’une enfant – mais cette fois-ci, l’autrice cède la place à une comédienne, Déborah Moreau.

Côté danse, évidemment, on compte sur la programmation des Hivernales pour nous faire vibrer :  à 15h30, on découvre Des gens qui dansent, soit la rencontre prometteuse de cinq danseurs acrobates sur une scène vide.

J’ai rencontré Dieu sur Facebook, du 5 au 26 juillet, 11 • Gilgamesh, 11 boulevard Raspail, 84000 Avignon
Les Chatouilles, du 5 au 28 juillet, théâtre Le Chêne noir, 8 bis, rue Sainte Catherine, 84000 Avignon
Des gens qui dansent, du 10 au 20 juillet, Les Hivernales, 18 rue Guillaume Puy, 84000 Avignon

À la Collection Lambert, de superbes expositions

festival d'avignon 2019
© Basquiat Remix. Collection Lambert

 

S’échapper un instant des rues bondées de touristes et de comédiens qui vantent les mérites de leurs spectacles pour se rendre dans la très belle, très grande et très calme Collection Lambert : oh oui ! Surtout au vu des expositions du moment, alléchantes à souhait.

On commence par Basquiat Remix, parcours éclectique qui étudie de près l’art de Jean-Michel Basquiat (1960-1988) en interrogeant l’origine de ses motifs et de sa manière si particulière de créer, en conversation avec des peintures de Pablo Picasso, Henri Matisse et Cy Twombly.

Puis, on ira découvrir la monographie consacrée à la toute jeune artiste syrienne Miryam Haddad, dont les peintures saturées de couleurs et de touches grasses nous retiennent comme en otages.

Enfin, on passera du temps dans le nouvel accrochage de la collection permanente, intitulé Un art de notre temps #2 (avec, en vrac, Nan Goldin, Douglas Gordon, Jenny Holzer, Donald Judd, Anselm Kiefer…).

Collection Lambert, 5 rue Violette, 84000 Avignon
Expositions à voir du 1er juin au 29 septembre 2019

Pour finir, un bon petit plat !

festival d'avignon 2019
© Restaurant Christian Étienne

 

Il suffit de tendre l’oreille pour s’en apercevoir : les Avignonnais sont toujours déçus par la baisse de qualité de leurs restaurants fétiches durant le festival. Évidemment, il y a beaucoup plus de monde à servir, la chaleur et l’excitation sont à leur comble… Mais quelques adresses résistent à la tentation de faire moins bien pour faire plus. Et puisque nous étions à la Collection Lambert il y a un instant, profitons-en pour nous arrêter dans son restaurant, célèbre dans toute la ville. Le Violette sert, dans le calme de la cour du musée, une cuisine contemporaine avec plats du jour ultra-frais. Vraiment bien, et raisonnable dans ses prix.

Plus centrale et plus onéreuse, la table de Christian Étienne fait rêver tous les visiteurs du Palais des Papes voisin : terrasse en hauteur qui tutoie le ciel et cuisine gastronomique ultra-soignée (une étoile au guide Michelin !), le plaisir est total.

Le Violette, 5 rue Violette, 84000 Avignon. Téléphone : 04 90 85 36 42
Restaurant Christian Étienne, 10 rue de Mons, 84000 Avignon. Téléphone : 04 90 86 16 50


Ne manquez aucun de nos bons plans et jeux-concours en vous inscrivant à notre newsletter !