5 expos à voir dans le Grand Paris

Oublions le Palais de Tokyo et le Centre Pompidou : ce mois-ci, pour aller à la rencontre de l’art, on passe le périph’ ! Car nombreux sont les centres d’art franciliens à proposer de belles expositions, souvent gratuites et parfois dans des cadres de verdure rafraîchissants. La preuve par 5.

 

Muriel Rodolosse à Vitry-sur-Seine

X degrés de déplacement de Muriel Rodolosse
© Muriel Rodolosse, ADAGP, Paris. Photo : Jean-Christophe Garcia

 

Les amateurs d’art contemporain se rendent régulièrement à Vitry-sur-Seine pour visiter le MAC VAL. Ils auraient toutefois tort d’oublier, à quelques mètres de là, la Galerie municipale Jean-Collet. Pour la rentrée, celle-ci consacre une belle exposition personnelle à l’artiste Muriel Rodolosse. Née en 1964, elle est une peintre française qui a pour singularité de peindre sous des plaques de plexiglas. Pour son expo L’armoire aux possibles, elle propose un parcours en deux parties : tout d’abord une œuvre monumentale nommée X degrés de déplacement, peinture sous plexiglas de 4 mètres sur 6 qui représente une femme en équilibre sur un piédestal blanc. Puis une série de petits et moyens formats, échos à ses lectures du philosophe Henri Bergson (1859-1941).

Muriel Rodolosse 
À la Galerie municipale Jean-Collet
59 avenue Guy Môquet, 94400 Vitry-sur-Seine
Du 9 septembre au 14 octobre 2018

 

De la photographie à Yerres

Walker Evans (1903-1975, États-Unis) Ossining (People in Summer, NY State Town), 1931 © Walker Evans Archive, The Metropolitan Museum of Art
Walker Evans (1903-1975, États-Unis) Ossining (People in Summer, NY State Town), 1931 © Walker Evans Archive, The Metropolitan Museum of Art

 

Gustave Caillebotte (1848-1894) était l’un des peintres les plus riches du mouvement impressionniste – il n’hésitait d’ailleurs pas à aider ses amis artistes sans le sou. En témoigne sa propriété familiale, dont l’immense et fastueuse maison située à Yerres a été admirablement reconstituée il y a quelques mois. Dans l’ancienne ferme, des expositions temporaires complètent le tableau d’une après-midi de verdure (la propriété possédant également un parc avec une petite rivière, ainsi qu’un potager). Cette fois-ci, place à la photographie américaine avec La beauté des lignes : 130 images issues de la collection de Sondra Gilman et Celso Gonzales-Falla, deux amateurs ayant constitué l’une des plus importantes collections privées de photographies aux États-Unis (avec plus de 1 500 tirages originaux). À ne pas manquer !

La Beauté des lignes
À la Propriété Caillebotte
8 rue de Concy, 91330 Yerres

Du 15 septembre au 2 décembre 2018

 

Du graphisme à Nogent-sur-Marne

Flyers
© Maison d’Art Bernard Anthonioz

 

« Ce n’est pas la taille qui compte » annonce le titre, un brin provocateur, de la prochaine exposition de la Maison d’Art Bernard Anthonioz de Nogent-sur-Marne. Et pourtant, ce n’est pas d’érotisme dont vont nous parler les trois curateurs, François Havegeer, Sacha Léopold et Quentin Schmerber, mais de graphisme. L’idée ? Sortir du diktat de l’affiche, format par excellence des expositions de graphisme, pour regarder des petites invitations, flyers, marque-pages et cartes de visite. Apportez vos lunettes !

Ce n’est pas la taille qui compte 
À la Maison d’Art Bernard Anthonioz
16 rue Charles VII, 94130 Nogent-sur-Marne

Du 13 septembre au 16 décembre 2018

 

Une expérience collective à Noisiel

Ferme du Buisson
© Ferme du Buisson

 

Voilà une invitation peu commune. Située à Noisiel dans un ensemble de bâtiments réhabilités, la Ferme du Buisson nous propose de « participer à une expérience sensorielle à partir d’écrits politiques. » À l’origine de ce nouveau projet farfelu ? Myriam Lefkowitz, qui a été en résidence au centre d’art en 2017 et propose aujourd’hui une « expérimentation collective entre chorégraphie et arts visuels« .  L’idée ? Réinventer la lecture à travers la danse. Étonnant ! Car s’il y a bien une activité qui nécessite peu de mouvements, c’est bien la lecture. Pourtant, l’artiste s’empare des mots pour les rendre vivants, brouillant au passage les frontières entre le corps et l’esprit à travers différents gestes et actions. Troublant. À ne pas manquer !

The Book Club 
À la Ferme du Buisson
Allée de la Ferme, 77186 Noisiel

Du samedi 13 au dimanche 14 octobre 2018

Pour en savoir plus : ici.

Matali Crasset à Sèvres

Vases matali crasset
© matali crasset, photo : Gérard Jonca

 

Située à Sèvres, la Cité de la Céramique accueille l’une des designers les plus en vogue du moment : Matali Crasset. Ou plutôt, matali crasset, l’absence de majuscules étant sa signature. Les amateurs vont être ravis puisque toutes les pièces de l’exposition sont inédites, réalisées en 2018 à la Manufacture de Sèvres. Plus que ça, elles constituent pour l’artiste une expérimentation totale. Elle explique en effet : « Longtemps je me suis refusée à dessiner du mobilier et, plus encore, à dessiner des vases. Le projet consiste justement à ne rien dessiner mais à opérer des choix. Il s’agit de penser des vases comme une méthode« . Mystérieux ? Vous en saurez plus devant les objets ! Et tenterez ainsi de comprendre les raisons du succès de matali crasset.

matali crasset 
À la Cité de la Céramique 
Du 6 septembre au 27 octobre 2018