5 lieux pour se faire peur à Paris

Quand l’envie nous prend de ressentir des émotions fortes, rien de tel que d’aller frissonner dans les endroits les plus effrayants de la capitale : vestiges historiques, escape game, musée terrifiant ou encore ruelle hantée, on a sélectionné pour vous 5 spots qui vous empêcheront de dormir…

Les lieux pour se faire peur à Paris : Les Catacombes

Les Catacombes de Paris
© DR

 

On pourrait croire qu’il s’agit d’une attraction ludique en voyant la file de visiteurs souriants attendant de pouvoir les découvrir. Les catacombes n’ont pourtant rien de spécialement drôle ni rassurant ! Ces couloirs creusés à 20 mètres sous-sol renferment des ossements, issus de cimetières vidés au XVIIIe. Il faut descendre 140 marches, ce qui peut suffire à faire monter l’angoisse chez certains, pour découvrir les six millions de tibias, fémurs et crânes qui y sont entassés. Du moins si l’on ose poursuivre la visite après la gravure indiquant « Arrête ! C’est ici l’empire de la mort »…

Les Catacombes
1 Avenue du Colonel Henri Rol-Tanguy, 75014
Tous les jours de 10h à 20h, sauf les lundis et le 1er mai. Fermeture des caisses à 19h.

 

Les lieux pour se faire peur à Paris : Le Manoir

Lieux pour se faire peur à Paris : Le Manoir de Paris
Le Manoir de Paris © ManoirH

 

Autant le savoir, en pénétrant dans le Manoir de Paris, on embarque pour quelques heures d’horreur d’absolue. À l’intérieur de cet espace de 1500m2 réparti sur trois étages, tout est pensé pour nous terroriser, du décor de maison hantée aux 50 comédiens qui nous font sursauter, en passant par des scénarios dignes de nos plus terribles cauchemars. Plusieurs spectacles sont proposés dont un consacré aux légendes criminelles de Paris, durant lequel on croise la route de l’homme au masque de fer, de Quasimodo, ou du pâtissier sanguinaire à la recherche de nouvelles victimes…

Le Manoir de Paris
18 Rue de Paradis, 75010
Vendredi de 18h à 21h30. Samedi et dimanche de 15h à 18h30

 

Les lieux pour se faire peur à Paris : Le mystère du manoir

Mystery Escape
© Pixabay

 

Avez-vous déjà eu affaire à un esprit ? Ce « mystery escape » va vous permettre d’en faire l’expérience, vous et vos amis les plus courageux. Vous aurez en effet pour mission d’enquêter sur la disparition étrange d’une certaine Marie de Meauconduits, jeune et riche héritière vivant au Manoir de Monceau au début du siècle dernier. Mais vous aurez surtout à libérer l’esprit de cette jeune femme à l’origine de phénomènes étranges dans la pièce, si vous voulez retrouver un jour votre liberté ! S’il s’agit bien sûr ici d’une simple mise en scène, vous risquez bien de vous prendre au jeu…

Mystery Escape
50, rue de Monceau, 75008
Sur réservation

 

Les lieux pour se faire peur à Paris : Le musée des moulages

Musée des moulages
© Conseil de l’ordre des médecins

 

Réservé à ceux qui ont l’estomac bien accroché, ce petit musée niché dans l’hôpital Saint-Louis est consacré aux lésions dermatologiques. Créé en 1885, il abrite 4 807 moulages en cire de parties du corps humains touchées par des verrues, la syphilis, des mycoses et autres maladies de peau peu ragoûtantes. Parfois spectaculaire et toujours très réaliste, le résultat a de quoi faire frissonner. Cette collection, la plus grande du monde, a été initiée dès 1867 par un médecin, le Dr. Lailler, qui souhaitait la destiner aux étudiants en dermatologie.

Musée des moulages de l’hôpital Saint-Louis
1 Avenue Claude Vellefaux, 75010
Musée des Moulages Porte 14 – Secteur Gris
Visites uniquement sur rendez-vous, du lundi au vendredi de 9h à 16h30

 

Les lieux pour se faire peur à Paris : Avenue Frochot

Lieux pour se faire peur à Paris : Villa Frochot
Villa Frochot CC-BY-2.0, Guilhem Vellut

 

Sous son apparente tranquillité, cette allée privée très confidentielle cache une histoire sordide, qui intrigue autant qu’elle fascine. Parmi ses grandes bâtisses flamandes ou Art Déco, se trouve une maison à la réputation dérangeante : elle a été le théâtre d’événements tragiques à répétition, comme les morts du compositeur Victor Massé et du critique de théâtre Mathieu Galey d’une sclérose en plaques, ou le sordide assassinat de la femme de ménage du directeur des Folies Bergères. Depuis, la maison serait en proie à des phénomènes étranges, tant et si bien que Sylvie Vartan qui l’avait achetée, n’y est pas restée plus de quelques jours…

1 avenue Frochot, 75009