A.Voir

5 spectacles de danse à voir à Paris en juillet

Vous faites une petite overdose de football et de la Coupe du monde ? Faites une pause ! Rassurez-vous, tous les spectacles de danse n’ont pas déserté la capitale au profit des festivals dans le Sud de la France. La preuve par 5.

 

Pacific Northwest Ballet de Seattle

du 3 au 7 juillet 2018 à la Seine Musicale dans le cadre du Festival Les étés de la Danse

spectacle danse paris juillet Pacific NorthWestBallet
Pacific NorthWestBallet Photo : Angela Sterling

 

Peut-être n’avez-vous pas encore eu la chance d’assister à un spectacle à la Seine Musicale depuis son ouverture sur l’Ile Seguin en avril 2017 ? Offrez-vous ce plaisir et poussez les portes de ce lieu magique à la découverte du Pacific Northwest Ballet, tout droit venu de Seattle, invité d’honneur du festival Les étés de la danse.

Vous aurez le choix entre deux programmes avec des ballets dirigés par les plus grands chorégraphes américains contemporains : Alejandro Cerrudo, Ulysses Dove, William Forsythe, Jessica Lang, Benjamin Millepied, Crystal Pite, Twyla Tharp, ou encore Christopher Wheeldon…

Toutes les représentations d’une durée de deux heures sont accompagnées par l’orchestre Prométhée. Tous les ingrédients semblent réunis pour passer une excellente soirée. Il suffit de réserver ! Alors maintenant à vous de jouer !

La Seine Musicale
1 cours de l’Ile Seguin
92100 Boulogne-Billancourt

Tarifs : de 28 à 189 euros selon les catégories

Spectacle à 20h

 

Blanche Neige d’Angelin Preljocaj

du 5 au 8 juillet 2018 à la Villette

Blanche Neige spectacle danse
Angelin Preljocaj, Blanche Neige. Photo : Jean-Claude Carbonne

 

Blanche Neige. On connaît le conte des frères Grimm par coeur. « Heigh-ho, heigh-ho, on rentre du boulot » chantent les sept nains en coeur. « Miroir mon beau miroir qui est la plus belle ? » se lamente inlassablement la marâtre de Blanche Neige, jalouse de la beauté et de la jeunesse de sa belle-fille. Cette dernière croque la pomme empoisonnée et s’endort pour l’éternité…

Ce conte n’a plus de secret pour vous ? Détrompez-vous, car la version du chorégraphe Angelin Preljocaj écrite pour 24 danseurs risque de vous décoiffer par sa modernité. La marâtre en costume Jean-Paul Gaultier joue ici un rôle central. Personnage narcissique, elle est prête à tous les sacrifices pour conserver sa beauté éternelle.

Séduction, féminité et rivalité sont les thématiques de cette pièce chorégraphique sous forme de conte contemporain.

Grande Halle de La Villette
211 avenue Jean-Jaurès, 19e
Plein tarif : 32 euros, tarif réduit : 26 euros

Spectacle à 20h30

Le dimanche 8 juillet à 16h

 

Nefés de la Cie Pina Bausch

du 2 au 12 juillet 2018 au Théâtre des Champs-Elysées

Pina Bausch spectacle danse
Tanztheater Wuppertal Pina Bausch Nefés. Photo : Viehoff

 

Déjà presque 10 ans que la chorégraphe allemande Pina Bausch nous a quittés. Si l’irremplaçable Pina n’est plus là, les danseurs de sa compagnie, eux, sont en revanche toujours là. Héritiers d’un répertoire foisonnant qu’ils continuent d’interpréter dans le monde entier comme un hommage perpétuel à celle qui leur a tout appris.

Néfés, qui signifie « le souffle » en turc, est une création de deux heures et demie datant de 2003. Une pièce écrite comme un souvenir de voyages, soutenue ici par 26 danseurs du Tanztheater Wupppertal dans le cadre d’une programmation du Théâtre de la Ville hors les murs.

Comme toujours dans les pièces de Pina, on est emporté par les musiques et touché par la simplicité et la puissance des décors (ici une cascade d’eau géante). On ressort profondément bouleversé par le charisme et la singularité des danseurs interprètes qui réussissent la prouesse de briller aussi bien individuellement qu’en groupe.

Théâtre des Champs-Elysées
15 avenue Montaigne, 8e
Tarifs de 15 à 87 euros selon les catégories

Spectacle à 17h le dimanche 8 juillet

Toutes les autres représentations à 20h

 

Tragédie d’Olivier Dubois

au Lycée Jacques Decour du 19 au 21 juillet 2018 dans le cadre du festival Paris l’été

spectacle danse paris
Olivier Dubois, Tragédie. Photo : François Oisstemmer

 

Dans une parité totale (neuf corps masculins et neuf corps féminins), 18 corps nus se croisent et s’entremêlent jusqu’à se confondre. On ne distingue plus qui est homme, qui est femme, les corps des danseurs ne sont plus des enveloppes charnelles mais sont réduits à des masses de chairs mélangées et vulnérables.

Créée au Festival d’Avignon en 2012, la pièce Tragédie d’Olivier Dubois nous permet d’expérimenter pendant près d’une heure et demie ce que peut être la tragédie humaine. Pour le chorégraphe, très inspiré par la naissance de la tragédie de Niezstche : « le simple fait d’être homme ne fait pas humanité. Voilà notre tragédie ! ».

Lycée Jacques Decour
12 avenue Trudaine, 9e
Plein tarif : 28 euros, tarif réduit : 20 euros

Spectacle à 22h

 

Promenade à Sully d’Ambra Senatore

dans le jardin de l’hôtel de Sully du 23 au 25 juillet 2018 dans le cadre du festival Paris l’été et en collaboration avec Monuments en mouvement

Ambra Senatore, Promenade à Sully
Ambra Senatore, Promenade à Sully

 

Tous au jardin ! Entrechats dans les buissons, déboulés dans les allées, grands jetés au dessus des parterres fleuris… La chorégraphe et danseuse Ambra Senatore vous invite à la suivre dans une déambulation dansée, création in situ qui vous donnera l’occasion d’apprécier autrement les jardins de l’Hôtel Sully, leurs espaces et leurs différentes perspectives.

Même si vous n’êtes pas d’humeur acrobate, cette performance aura au moins le mérite de vous faire lever le nez de votre bouquin ou de vous sortir de votre sieste.

Voici une proposition amusante dans le cadre de la programmation de l’édition 2O18 de Monuments en Mouvement soutenue par le Ministère de la Culture et le Centre des Monuments Nationaux.

Jardin de l’hôtel de Sully
Entrée place Vendôme
62 rue Saint-Antoine, 4e
Plein tarif : 20 euros, tarif réduit : 10 euros

Spectacle à 19h30