5 spectacles de danse à voir en septembre

C’est aussi la grande rentrée de la danse dans les théâtres parisiens ! Reprenons les bonnes habitudes, et pourquoi pas un abonnement à l’année comme résolution de septembre, certainement plus facile à tenir qu’un abonnement dans une salle de sports… Suivez le guide pour vibrer devant notre sélection de spectacles de danse tout le mois de septembre !

 

Outwitting the devil d’Akhram Khan

au 13eme art jusqu’au 20 septembre 2019

Outwitting_2.jpg
© Cie Akhram Khan

 

On ne présente plus le chorégraphe de génie Akhram Khan et son univers sensible, presque à fleur de peau. Une fois de plus il a frappé fort avec cette pièce très remarquée cet été à la 73ème édition du Festival d’Avignon. Outwiiting the Devil, écrite pour six danseurs, est inspirée d’un récit fondateur de l’Humanité : celui de l’épopée de Gilgamesh, héros de la Mésopotamie antique, roi de la cité d’Uruk. Une histoire remise au goût du jour qui permet de réfléchir à notre société contemporaine et à ses fondements.

Tarifs : de 10 à 32 euros

 

Les Indes Galantes de Bintou Dembelé

à l’Opéra Garnier du 26 septembre au 15 octobre 2019

© Les Indes galantes de Clément Cogitore

 

La chorégraphe Bintou Dembélé et sa horde de danseurs de krump (30 au total) revisitent et donnent un sacré coup de fraîcheur aux Indes Galantes, premier Opéra-Ballet de Rameau. Une pièce résolument urbaine et contemporaine de 3h40 qui vous subjuguera et vous coupera le souffle. Le tout est savamment orchestré et sublimé par une mise en scène signée Clément Cogitore, artiste plasticien et réalisateur, excellent dans ce rôle de metteur en scène. Un chef-d’oeuvre de mouvements explosifs qui raconte toute la richesse des identités et des communautés aujourd’hui en France. Les joggings et les sneakers ont remplacé les tutus et les pointes. Un battle géante à l’Opéra. L’onde de choc de la rentrée !

 

Tarifs : de 15 (catégorie 9) à 210 euros (catégorie optima)

 

The Falling Stardust d’Amala Dianor

au Théâtre Louis-Aragon à Tremblay-en-France le 21 septembre 2019

(c) Cie Amala Dianor

 

Pour ce nouveau projet, qui fait l’ouverture de la saison 2019-2020 au théâtre Louis-Aragon, le chorégraphe Amala Dianor s’est amusé à brouiller les pistes et mélanger les codes. En effet, pour cette pièce il a choisi uniquement sur auditions des danseurs issus de la danse classique pour leur faire expérimenter d’autres univers et découvrir de nouvelles écritures. Amala Dianor n’est jamais là où on l’attend et c’est d’ailleurs le titre d’une seconde pièce, Pas seulement, qu’il présente également lors de la même soirée. Pas seulement de la danse, pas seulement du hip hop, mais bien d’autres choses que vous découvrirez lors de ces deux spectacles gratuits dans le cadre du festival 3D Danse Dehors Dedans.

 

Panoramix de La Ribot

au Centre Pompidou dans le cadre du Festival d’automne jusqu’au 22 septembre 2019

 

© La Ribot / Centre Pompidou

 

La danse s’invite au Musée ! Et il n’y a pas de hasard : c’est parce que l’artiste chorégraphe La Ribot numérote ces pièces distinguées comme des œuvres d’art qu’elle aime rassembler comme autant de vignettes en séries. Avec Panoramix, c’est une rétrospective à travers son répertoire de 1993 à 2003 qui est montrée au public du centre Pompidou jusqu’au 22 septembre. Pour prolonger l’aventure dans le monde de La Ribot, deux expositions à la découverte de l’univers de cette artiste hors-norme sont à voir au Centre Pompidou jusqu’au 23 septembre (Se Vende Partie I) et (Se Vende Partie II) au CND de Pantin du 5 octobre au 16 novembre. On ne peut pas vous en dire plus car une telle expérience ne se raconte pas, elle se se vit !

 

Tout doit disparaître de Philippe Découflé

au théâtre national de Chaillot du 27 septembre au 6 octobre 2019

© CIE DCA/ Philippe Découflé

 

L’enfant terrible de la danse contemporaine Philippe Découflé convie les spectateurs de Chaillot à une déambulation inédite dans les moindres recoins du théâtre. Le tout accompagné par pas moins de 50 performers : danseurs, musiciens, acrobates, majorettes ! Une soirée conçue comme une pochette surprise avec plusieurs parcours possibles. A vous de choisir entre trois pass : pass noir, pass blanc ou superpass pour un voyage à travers l’histoire de la compagnie DCA.

Au programme : des spectacles avec les anciens danseurs de la Cie DCA dans les deux salles de Chaillot, des projections, des installations, une fanfare, une chorale, un défilé de mode et même une émission de radio. Un grand rendez-vous artistique à ne pas manquer !

Tarif : de 8 à 75 euros en fonction des pass