6 belles réussites de « Végétalisons Paris »

Avez-vous observé comme ces temps-ci les rues, places, murs et toits de la capitale se couvraient de plantes et de fleurs ? Grâce à la politique de végétalisation défendue par la mairie, les initiatives citoyennes, associatives ou municipales « fleurissent » dans la ville. Voici 6 belles réussites de l’opération « Végétalisons Paris ».

La place de la Commune de Paris

végétalisation
Place de la commune de Paris ©Wassila Djellouli

 

La Butte aux Cailles, avec sa piscine de plein air, ses terrasses populaires et ses œuvres de street art ne manque pas d’attraits. A tel point que ses habitants s’investissent personnellement pour choyer le quartier. Rendez-vous place de la Commune de Paris pour découvrir le résultat de leurs travaux de végétalisation : plusieurs parterres et installations en bois recouverts de plantes et de fleurs habillent aujourd’hui cette agréable place. Aux côtés de sa fontaine Wallace, les pieds de tomates et de roses trémières accentuent l’atmosphère villageoise.

Place de la Commune de Paris, 13e
Métro Corvisart

La rue et la place Jourdain

végétalisation
Rue du Jourdain ©Wassila Djellouli

 

Remplacez quelques lettres du mot Jourdain, et vous obtenez rue du « jardin ». Un surnom qui sied à merveille à cette rue du 20e arrondissement devenue en quelques mois une artère végétalisée. Déjà agréable grâce à ses hauts arbres qui font de l’ombre, sa grande église, ses fleuristes, ses libraires et sa jolie brasserie art déco le Zéphyr, elle est aujourd’hui un véritable enchantement. Grâce à l’engagement de ses habitants, 8 espaces autour de pieds d’arbres ont été transformés en petits jardins bucoliques. Pour une surface totale de 100m2 environ, auxquels s’ajoutent les carrés de verdure de la place des Grandes Rigoles.

2 rue du Jourdain, 20e
Métro Jourdain

La place d’Estienne d’Orves

végétalisation
Place Estienne D’Orves ©Wassila Djellouli

 

Juste en face de l’église de la Sainte-Trinité et de son agréable petit square, ont été installés de grands parterres d’une superficie totale de 1580 m². A l’intérieur, pas de fleurs, mais des plantes très feuillues et verdoyantes qui forment un véritable petit poumon vert. A l’image des bambous nains et des aralias du Japon, qui habillent complètement la place. Doté de bancs, d’un kiosque à journaux et d’assises exposées au soleil, cette dernière est aujourd’hui parfaite pour faire une pause avant d’entamer une session shopping dans le quartier.

Place d’Estienne-d’Orves, 9e
Métro Trinité

L’Opéra 4 Saisons à Bastille

©Maeva Pensenti

Depuis l’été 2018, un grand potager de 2500m2 au total a vu le jour sur les toits de l’Opéra Bastille grâce à l’entreprise Topager. Cette dernière est la lauréate de Parisculteurs 1, dans le cadre du projet « 100 hectares » visant à végétaliser la ville. Aujourd’hui, le potager est productif toute l’année : on y cueille des aromates, des épinards ou des choux l’hiver. Des légumes du soleil et des fleurs comestibles l’été. Des récoltes distribuées aux salariés de l’opéra et aux restaurateurs dans des paniers une fois par semaine. Le lieu accueille aussi une micro-brasserie grâce à son mur de houblons de 2000m2.

Opéra 4 saisons – Opéra Bastille.
Métro Bastille

La place Juliette Drouet

végétalisation
Place Juliette Drouet ©Wassila Djellouli

 

A deux pas de la rue des Martyrs, elle aussi agrémentée de végétation, la place Juliette Drouet dans le 9e arrondissement est devenue un petit havre de paix. On y profite de plantes luxuriantes tombant en cascade de pots XXL. Mais aussi de grandes jardinières aux pieds des arbres, où poussent à leur rythme des capucines, des coquelicots, de la bourrache ou encore des trèfles blanc. Des fleurs champêtres qui donnent le sourire, attirent de nouveau la biodiversité et ne rendent que plus belle la vue sur le Sacré-Cœur.

Place Juliette Drouet, 9e
Métro Pigalle

La place sans nom

végétalisation
La place sans nom ©Transition Paris 12

 

Tout près du boulevard de Reuilly et de la rue de Picpus dans le 12e arrondissement, se niche une place qui ne porte pas de nom. Mais cela n’a pas empêché les habitants du quartier de se l’approprier pour se donner rendez-vous, et depuis peu pour s’y approvisionner gratuitement entre autres, en herbes aromatiques ! L’association Les Incroyables comestibles et le collectif Transition Paris 12 y ont en effet installé des bacs où poussent des plantes comestibles, en plus de variétés ornementales, mellifères et de plantes de « soin » servant d’engrais vert. Régulièrement, les résidents du quartier y sont d’ailleurs invités à semer, planter et se rassembler autour d’un pot lors de trocs festifs.

12 Boulevard de Picpus, 12e
Métro Bel-Air