6 chaînes YouTube pour s’inviter au musée

Vous n’avez pas le temps de vous rendre au musée ? Pas de soucis, YouTube est là pour ça. Entre photographie, mouvements d’avant-garde et focus expressionnistes, la plateforme regorge de vidéastes érudit.e.s, jeunes et fédérateurs qui se plaisent à dire (et à déconstruire !) les beaux arts. La preuve avec ces six créateurs qui sortent du cadre.

Pic Pills

YouTube a beau nous bombarder d’images, les chaînes pertinentes sur la photographie manquent terriblement. Heureusement, Pics Pills vient combler ce fossé. Son instigateur Hubert décortique pour nous les clichés des génies du genre, de l’érotisme transgressif de Ren Hang aux portraits hypnotiques de superstars par Martin Schoeller, des happening cultes de la française Sophie Calle aux classiques intensément pop de David Lachapelle. Ou comment interroger par de très précises analyses la pertinence – et la confusion ! – de notre regard. Et nous rappeler que, bien souvent, les apparences sont trompeuses.

C’est une autre histoire

La gouaille de Manon Bril vous est forcément familière. Vous n’avez pas pu échapper à sa série des « vlogs de thèse », journal de bord étendu offrant une petite idée de ce qu’est l’enfer de la recherche universitaire. Mais sur sa chaîne C’est une autre histoire, la doctorante traite avant tout de mythologie, de récits et de légendes – et de tous les tableaux et sculptures à même de nous en apprendre davantage sur cet imaginaire. Les épisodes de « Tu vois le tableau » apportent en ce sens un éclairage bienvenu sur ce folklore et ses représentations. Mais sa chaîne est aussi idéale pour qui souhaiterait enfin connaître la raison de cet atemporel mystère : pourquoi les statues grecques ont-elles d’aussi petits pénis ? Réponse en vidéo.

NART

Comment convaincre les plus réticent.e.s de la portée universelle de ce langage qu’est l’art ? En privilégiant le ludisme et le didactisme, les interrogations qui dérangent et les grands débats (toujours) actuels. C’est là la solide logique de NART, qui par-delà les questions à tiroirs gentiment casse-gueule (art ou artisanat  ? peintre ou « peintresse » ? génie ou argent ?) se plaît à bousculer notre rapport trop étroit aux beaux arts en convoquant le jeu vidéo God of War et les avancées de l’intelligence artificielle. Aussi accessible qu’exigeant.

Art Comptant Pour Rien

Une chaîne essentielle pour qui s’intéresse à la façon dont YouTube vulgarise l’art et sa complexité  – sans pour autant trahir son sens. Car tout en nous briefant sur le génie d’un Marcel Duchamp (la base), d’un Andy Warhol ou d’un Yves Klein – et ses monochromes – la narratrice d’Art Comptant pour Rien relève un défi de taille : celui de nous captiver pour un art contemporain trop souvent raillé et résumé à ses velléités commerciales, y compris sur la plateforme que la vidéaste investit. Et le tout avec un sacré sens de l’accroche et de l’éclectisme – puisqu’il est autant question des vidéos délirantes de What the Cut que du street artiste Banksy. L’entrain et la passion aidant, l’argumentation de la jeune érudite marche du tonnerre et nous incite à combler nos lacunes au détour d’une future expo ou d’une bibli.

Sous la Toile

Downton Abbey, Disney, Harry Potter, super-héros et ovnis : l’étudiante en art à l’origine de Sous la Toile sait capter notre attention dès le postulat. Ses très divertissantes vidéos – jamais dépourvues de dérision – mènent à bien ces promesses de départ en offrant de véritables réflexions, appliquées et fédératrices, nous promenant certes au creux des toiles mais également aux confis de l’histoire. Un panorama bien utile pour se rappeler que l’on apprend autant – si ce n’est beaucoup plus – sur les mœurs et les paradoxes d’aujourd’hui en découvrant l’origine et l’évolution du nu féminin… qu’en consultant les actualités.

Pallas Athéné

Sur fond d’une magnifique imagerie très « Monty-Pythonesque », la chaîne de Pallas Athéné se démarque par son champ d’études : l’iconologie. A savoir, l’art de traduire les allégories – ces représentations d’idées abstraites (comme « l’éternité » ou « la fortune ») qui abondent dans les œuvres des peintres, sculpteurs et poètes de tout temps. Ce qui pourrait sembler aride au premier abord  échappe au piège de la banale étude de document et devient, grâce à une narration limpide et une animation inventive, d’une redoutable clarté.


Ne manquez aucun de nos bons plans et jeux-concours en vous inscrivant à notre newsletter !