Les plus belles expositions du moment dans le monde

De retour de vacances ou après tout un été passé à Paris, vous avez des envies de week-ends ? Et si on sautait sur l’occasion d’une belle exposition en Europe ou par-delà les océans pour s’offrir un séjour arty ? De Rome à Manhattan, voici notre sélection électrisante du meilleur de l’art ancien et contemporain !

 

Au MAXXI (Rome), découvrir Caline Aoun

Façade du musée MAXXI à Rome
© MAXXI

 

Le MAXXI (Museo nazionale delle arti del XXI secolo) est LE musée d’art contemporain à visiter en Italie. Dessiné par l’architecte superstar Zaha Hadid, le bâtiment prête ses 27 000 mètres carrés au meilleur de la création actuelle. Et cela malgré des restrictions budgétaires hallucinantes. Du 28 septembre au 18 novembre, on y découvre le travail de Caline Aoun, jeune plasticienne qui vient de remporter le prix Deutsche Bank de l’artiste de l’année 2018-2019.

Au programme : des projets monumentaux, minimalistes et ultra-conceptuels. Le tout dans une palette chromatique hypnotisante.

Caline Aoun, Seeing Less, Seeing More
Du 28 septembre au 18 novembre 2018
Au MAXXI, via Guido Reni, 4/a, Rome, Italie

 

Au Guggenheim (Bilbao), règne Giacometti

Musée Guggenheim de Bilbao
© Museo Guggenheim

 

Encore une exposition consacrée à Giacometti (1901-1966) ! Mais celle-ci est une jolie promesse. Au sein du vaisseau de titane livré par l’architecte Frank Gehry en 1997, les commissaires Catherine Grenier et Petra Joos pensent une rétrospective totale, ultra-ambitieuse et complète, qui a déjà ravi les visiteurs de la Tate de Londres.

Au programme : un vaste parcours de sculptures, de peintures et de dessins, avec notamment l’ensemble sculpté Femmes de Venise, très rare dans les musées puisqu’il  a été exposé pour la dernière fois à la Biennale de Venise en 1956.

Giacometti
Du 19 octobre 2018 au 24 février 2019
Au Guggenheim, Abandoibarra Etorb., 2, Bilbao, Espagne

 

Au Bozar (Bruxelles), Klimt dialogue

Façade du musée Bozar à Bruxelles
© Bozar

 

C’est le genre d’exposition qui, malgré son thème classique et son choix d’artistes vus et revus, nous convainc à tous les coups. Beyond Klimt propose une réflexion sur l’effervescence de la période artistique de la fin de la Première Guerre mondiale. L’idée ? Se focaliser sur les migrations d’artistes qui fuyaient leurs terres natales pour des raisons politiques et économiques, et amenaient dans leurs poches des formes et des idées nouvelles. Ou comment Gustav Klimt, Egon Schiele, Oskar Kokoschka, László Moholy-Nagy et bien d’autres ont redessiné le paysage artistique européen.

Beyond Klimt
Du 21 septembre 2018 au 20 janvier 2019

Au Bozar, Rue Ravenstein 23, Bruxelles, Belgique

 

Au musée Van Gogh (Amsterdam), Gauguin voyage

Musée Van Gogh à Amsterdam
© Van Gogh Museum

 

Institution touristique indispensable, le musée Van Gogh d’Amsterdam a le chic de toujours présenter d’excellentes expositions aux côtés de ses collections permanentes. La prochaine vaut sans aucun doute le détour : elle raconte le périple des artistes Paul Gauguin (1848-1903) et Charles Laval (1861-1894) à la Martinique. Très amis, les deux peintres partageaient aussi bien leur amour pour les couleurs que leur dégoût de la vie parisienne. D’où leur périple, qui aboutit à de somptueuses peintures… Mais se termina sur une fâcherie, car les deux hommes étaient tombés amoureux de la même femme.

Gauguin and Laval in Martinique
Du 5 octobre 2018 au 13 janvier 2019
Au musée Van Gogh, Museumplein 6, Amsterdam, Pays-Bas

 

À la Fondation Beyeler (Bâle), Balthus exploré

Fondation Beyeler de Bâle
© Fondation Beyeler

 

C’est l’un des plus beaux musées d’Europe. La Fondation Beyeler de Bâle, dessinée par Renzo Piano et ouverte en 1997, abrite une collection d’art moderne et contemporain rassemblée par le couple Ernst et Hildy Beyeler. Surtout, son architecture en dialogue total avec la nature environnante fait de chaque visite un moment de paix. Prochaine exposition ? Une vaste rétrospective consacrée au sulfureux et scandaleux Balthus (1908-2001), qui passa sa vie à peindre des jeunes filles lascives, des scènes de genre étranges et des portraits tordus.

Balthus
Du 2 septembre 2018 au 1er janvier 2019
À la Fondation Beyeler, Baselstrasse 101, Bâle, Suisse

 

Au MoMA (New York), Brancusi sculpteur

Museum of Modern Art de New York
© MoMA

 

Emblématique, le Museum of Modern Art de New York mérite à lui seul un voyage de quelques jours dans la capitale du monde. Constantin Brancusi (1876–1957) y est actuellement célébré. Sculpteur majeur de la modernité, Brancusi est célèbre pour ses formes lisses, rondes, sensuelles, parfois étirées vers le ciel, parfois étendues sur le sol. Monumentales ou minuscules, ses sculptures témoignent d’un esprit radical, qui a bouleversé l’histoire de l’art du XXème siècle.

Constantin Brancusi
Jusqu’au 18 février 2019
Au MoMA, 1 W 53rd St, New York, États-Unis

 

Au musée du Prado (Madrid), prier avec Esquivel

musée du Prado de Madrid
© Musée du Prado

 

Résidence principale des peintures de Goya, de Vélasquez, de Murillo et de bien d’autres, le musée du Prado de Madrid possède l’une des plus belles collections d’art ancien au monde. L’exposition du moment fait écho aux (très) nombreuses oeuvres religieuses qui y sont conservées, puisqu’elle éclaire le travail de l’artiste espagnol Antonio María Esquivel (1806-1857). Peintre romantique célèbre pour ses portraits, Esquivel s’est également consacré à des scènes d’art religieux, qui font ici l’objet d’un focus inédit.

Antonio María Esquivel, peintures religieuses 
Du 9 juillet 2018 au 20 janvier 2019
Au musée du Prado, paseo del Prado, Madrid, Espagne

 

À la Fondation Pinault (Venise), s’étonner d’Albert Oehlen

Fondation Pinault à Venise
© Fondation Pinault

 

Installée sur les canaux vénitiens, la Fondation Pinault se décline en deux lieux : le Palazzo Grassi et la Punta della Dogana. Le premier s’approprie le faste et l’élégance d’un véritable palais italien, et c’est stupéfiant ; le deuxième vaut presque plus le détour, puisqu’il est littéralement entouré d’eau. C’est toutefois au Palazzo Grassi que l’on se rendra pour voir l’exposition intitulée Cows by the Water, monographie autour de l’artiste allemand Albert Oehlen né en 1954. À travers une sélection de 85 œuvres réalisées entre les années 1980 et aujourd’hui, on découvre la variété étonnante du travail de peinture de cet artiste explosif. Il est probable que vous n’ayez pas besoin d’enlever vos lunettes de soleil !

Cows by the Water
Du 8 avril 2018 au 6 janvier 2019
Au Palazzo Grassi, campo San Samuele, 3231, Venise, Italie

 

À la Fondation Prada (Milan), John Bock choque

Fondation Prada à Milan
© Fondation Prada

 

Ouverte il y a trois petites années à Milan, la Fondation Prada a su immédiatement se faire une place dans le paysage de l’art contemporain en Italie. L’agence d’architecture OMA a fait fort en repensant entièrement une ancienne distillerie, située au sud de la ville. L’exposition consacrée à John Bock, artiste allemand né en 1965, est à la hauteur des prétentions transdisciplinaires de la Fondation. Performeur, plasticien multimédia, vidéaste, John Bock se plaît à créer des environnements plastiques immersifs et colorés. Il trouve ici un écrin à la hauteur de son exubérance.

John Bock, The next quasi-complex
Jusqu’au 24 septembre 2018
À la Fondation Prada, Largo Isarco, 2, Milan, Italie