A la découverte du quartier de Mouffetard

La partie Est du Quartier latin, autour de la rue Mouffetard, est l’un des plus vieux quartiers de Paris. De la présence des Romains au 1ersiècle après JC, à la rue animée que l’on connait aujourd’hui, il a une histoire médiévale fascinante.

 

La rue Mouffetard

 

Rue Mouffetard © La Tête en l'Air
© La Tête en L’Air

 

Elle est l’une des plus anciennes rues de Paris, empruntant le tracé d’une ancienne voie romaine qui menait en Italie. Repaire des clochards et refuge de la pègre parisienne, Mouffetard était un des quartiers les plus malfamés et sales de la capitale. Son nom viendrait d’ailleurs du terme Mouffette, ou la Mouffe, faisant référence aux odeurs pestilentielles émanant de la rivière la Bièvre et des industries des riverains (tanneurs, écorcheurs ou autres bouchers). En se baladant dans la rue, on peut encore apercevoir le passé artisanal du quartier. Au 6, au 122 ou encore au 134, ont été conservées des devantures de magasins rappelant les commerces passés de la rue.

Rue Mouffetard, 5e
M° Place Monge

 

La Courtine de la Rue Clovis

 

Rue Clovis © La Tête en l'Air
© La Tête en L’Air

 

Avant de partir en Croisade, le roi Philippe Auguste décide de protéger sa capitale contre les invasions, principalement normandes et anglaises. Il construit entre 1190 et 1215 une enceinte défensive autour de Paris, sur plus de 5km. C’est la plus ancienne muraille parisienne dont on connaît le tracé avec précision. S’il reste encore quelques traces visibles dans les rues parisiennes (c’est le cas de cette ancienne courtine, c’est-à-dire un mur reliant deux tours), cette muraille a disparu depuis longtemps. Pourtant, il est assez facile d’en deviner le tracé puisqu’elle a laissé place aux boulevards.

Rue Clovis, 5e
M° Cardinal Lemoine

 

Les Arènes de Lutèce

 

Arènes Lutèce ©La Tête en l'Air
© La Tête en L’Air

 

Cet amphithéâtre pouvait accueillir environ 15 000 spectateurs (presque la taille de Bercy). Construit au 1e siècle après JC, il avait la particularité d’être doublement utilisé : pour les jeux du cirque et le théâtre (à Rome, les deux se déroulant dans deux endroits distincts). Le podium de la scène de théâtre est encore visible, les combats d’hommes et d’animaux se déroulaient sur la piste centrale. Au 19e siècle, les ruines de ces arènes tombées dans l’oubli sont redécouvertes, lors du percement de la rue Monge et des travaux de dégagement d’un futur garage à omnibus. Il faudra l’intervention de Victor Hugo auprès de la municipalité pour éviter la destruction de ce patrimoine menacé.

45, rue Monge, 5e
M° Place Monge ou Cardinal Lemoine