Les expos à découvrir au mois de janvier à Paris

Qui dit nouvelle année, dit bonnes résolutions ! Alors plutôt que de rester au chaud à chiller sur Netflix, on se motive pour partir à la découverte de projets et d’artistes que l’on ne connait pas encore. Côté expositions, ce mois de janvier vaut le détour. Vous avez du pain sur la planche !

 

L’exposition MOBILE/IMMOBILE

Mobile Immobile agenda expo paris
© Ferjeux van der Stigghel / Forum Vies Mobiles

Aux archives nationales

Partagée sur les deux sites des Archives nationales localisés à Paris et Pierrefitte-sur-Seine, l’exposition se propose d’explorer les manifestations et le devenir d’un phénomène que nous connaissons bien : celui de la mobilité. Organisé par l’institut de recherche Forum Vies Mobiles, l’événement met en avant ce sujet contemporain en mettant en regard œuvres artistiques, résultats de recherches en sciences sociales et documents issus des Archives nationales.

Inhérente au processus d’industrialisation, l’accélération des déplacements a eu pour conséquence la transformation de nos sociétés, mais aussi de nos territoires et de nos modes de vie. Loin d’être simplement descriptive, l’installation met en exergue l’ambivalence des valeurs associées à cette mobilité, tantôt vecteur de liberté, tantôt source d’aliénation. Si Ai Weiwei s’empare de la question des réfugiés, Laurent Proux s’intéresse à l’éclatement de nos vies sociales, tandis que Sylvie Bonnot explore le mystère de la fluidité des foules et que Ferjeux van der Stigghel se penche sur la vie des néo-nomades. Un parcours hétéroclite à découvrir à partir du 16 janvier.

Du 16 janvier au 29 avril 2019

Aux Archives nationales
Site de Paris : 60 rue des Francs-Bourgeois, 4e
Ouvert du lundi au vendredi de 10h00 à 17h30, les samedi et dimanche de 14h00 à 17h30
Plein tarif : 8 €. Tarif réduit : 5€

Site de Pierrefitte-sur-Seine : 59 rue Guynemer, 93383 Pierrefitte-sur-Seine
Ouvert du lundi au samedi, de 9h00 à 16h45
Entrée libre

 

L’exposition « Si le temps est un lieu », Pablo Valbuena

Gyrotope au centquatre agenda expo paris
Gyrotope © Pablo Valbuena

Au Centquatre

Les adeptes d’art visuel ont rendez-vous au Centquatre pour découvrir les œuvres sonores et lumineuses de Pablo Valbuena. L’artiste place au cœur de son travail la question de l’espace, du temps et de la perception. Ayant la vocation d’épouser le lieu où elles se déploient, les œuvres graphiques de l’Espagnol sont élaborées à partir d’un jeu entre son, lumière et mouvement afin de plonger le visiteur au sein d’un espace parallèle qui ne cesse de changer de visage. Mais ici, le réel ne s’oppose pas au virtuel. Au contraire, les nouvelles zones créées par les œuvres s’appréhendent comme les dimensions d’un espace augmenté qui chevauche la réalité, emportant le spectateur dans une expérience immersive déconcertante. Si les sculptures éphémères de Pablo Valbuena ont aujourd’hui été exposées dans le monde entier, vous aurez jusqu’au 24 mars pour découvrir comment l’artiste s’est approprié les murs du Centquatre.

Du 19 janvier au 24 mars 2019

Centquatre
5 rue Curial, 19e
Ouvert du mercredi au dimanche de 14h à 19h pour les expositions
Plein tarif : 8 €, tarif réduit : 5 €

 

L’exposition « Mircea Cantor, chasseur d’images »

Mircea Cantor agenda expo paris
Mircea Cantor, Aquila non capit muscas (« The eagle doesn’t hunt flies ») 3min 40 sec, color, HD video – Courtesy of the artist and VNH Gallery, Paris

Au Musée de la Chasse et de la Nature

Le Musée de la Chasse et de la Nature donne carte blanche à l’artiste Mircea Cantor dans le cadre de la Saison France-Roumanie en 2019. L’occasion pour nous de découvrir le travail d’une figure majeure de l’art contemporain roumain. Celui qui reçut en 2011 le Prix Marcel Duchamp investit les murs du musée avec une exposition qui interroge la notion de territoire. Et plus particulièrement celui que se disputent un prédateur et sa proie. Inspiré par les fêtes traditionnelles roumaines qui célèbrent les animaux sauvages, l’artiste prend ces rites comme fil rouge de son installation et fait dialoguer des objets d’art populaire du Musée Paysan de Bucarest, des œuvres inédites commandées à ses amis autour du thème de la chasse et les collections permanentes du musée. Une belle opportunité pour découvrir le Musée de la Chasse sous un nouveau jour.

Du 15 janvier au 31 mars 2019

Musée de la Chasse et de la Nature
62 rue des Archives, 3e
Ouvert du mardi au dimanche de 11h à 18h
Plein tarif : 8 €, tarif réduit : 6 €

 

L’exposition « ROUX ! De Jean-Jacques Henner à Sonia Rykiel »

Roux agenda expo paris
© RMN-GP / © Sonia Rykiel/Martin Margiela Photo © Frédérique Dumoulin

Au Musée Jean-Jacques Henner

Peut-être faites-vous partie des gens qui ont célébré, le 12 janvier dernier, la Journée mondiale des roux. Le Musée Jean-Jacques Henner a choisi de leur rendre hommage plus longuement avec une exposition dédiée au thème de la rousseur. Mettant en regard les tableaux du peintre Jean-Jacques Henner, fasciné par la chevelure rousse, et un ensemble hétéroclite d’œuvres issues du domaine de la photo, de la mode ou encore de la publicité, l’exposition interroge le regard ambivalent que suscite la rousseur, entre trouble et fascination. Si les préjugés autour de cette couleur distinctive sont nombreux, sa teinte chatoyante n’a cessé d’irriguer un imaginaire complexe et inépuisable. Composé de 5 sections, l’événement a bénéficié de nombreux prêts provenant de collections éclectiques, allant des Arts Décoratifs à la Comédie Française en passant par des fonds appartenant à Nathalie Rykiel. Et vive les roux !

Du 30 janvier au 20 mai 2019

Musée Jean-Jacques Henner
43 avenue de Villiers, 17e
Ouvert tous les jours sauf le mardi, de 11h à 18h

Plein tarif : 6 €, tarif réduit : 4 €