Art : Achbé recouvre les rues du 18ème

Ma rue, par Achbé, message #2 de la série « Du beau ! De l’air ! » en hommage à Jacques Prévert.

Comme un hommage au grand Ben délivré sur un support immuable, l’idée a priori toute simple de l’artiste Achbé a, en quelques mois à peine, fait pas mal de chemin… C’est que l’inspiration ne lui manque pas et que les désormais centaines de petites phrases qu’elle a écrites à la craie sur le trottoir de sa rue du 18e arrondissement savent toujours comment faire sourire, réfléchir et parler.

Parfois juste légères, souvent subtilement engagées, ses formules qui se jouent joliment des mots ont ainsi d’emblée séduit son voisinage, avant qu’un plus vaste public ne les découvre via ses photos (on se souvient, entre autres, de son « Simone s’éteint, les femmes restent en Veil », véritable phénomène sur les réseaux). À l’occasion de la Fête des Vendanges, la “chalk-artist” œuvrera en live avec les passants et des associations d’alphabétisation. Un projet basé sur le partage, qui ne pouvait que l’enthousiasmer.


© Ma rue par Achbé

Facebook et Instagram @marueparachbé.
Performance participative Ecrire aux étoiles – Ma rue par Achbé, le 13 octobre, Esplanade Nathalie Sarraute, de 16 h à 20 h. Accès libre.
À noter, la sortie fin novembre de l’ouvrage Love for rêver, Les Editions du Karrefour, 132 pages quadri, 18 €. http://leseditionsdukarrefour.bigcartel.com