Ballet Revolución

Que la troupe du ballet Revolución débarque à Paris, même pour des escales hâtives, et le public se laisse volontiers embarquer.

Danse

Auréolée d’un joli succès en 2013 et 2014 au Casino de Paris, elle prendra d’assaut la scène du Palais des Congrès avec un nouveau show chamarré et sensoriel, enrichi de tableaux inédits et de nouveaux sons latinos, pop, RnB ou Hip Hop. Triés sur le volet par deux cadors de la chorégraphie (Aaron Cash et Roclan Gonzalez Chavez), les vingt danseurs enchaîneront pointes, portés acrobatiques et arabesques sensuelles pour un mix vibrionnant de danse classique, street-dance et salsa en hommage à Cuba, « mère patrie de toutes les danses ».

Une véritable performance chorégraphique qui procède d’une technique époustouflante acquise à la Escuela Nacional de Arte (légendaire école de danse), mais aussi d’une véritable ambition artistique. En deux phases successives (hommage tellurique aux racines cubaines suivi d’un programme plus éclectique), ces danseurs archidoués nous offrent une illustration maîtrisée du feel good show (dopé par un Live Band de musiciens-chanteurs), sous la houlette de deux co-producteurs passionnés par Cuba (Mark Brady-Jon Lee) et du metteur en scène Toby Gough. Après avoir enflammé le public de Sydney, Singapour, Berlin, Londres, etc. le « Ballet Revolución«  passe par la capitale pour faire grimper la température.

Note : 4/5