Cabaret Jaune citron

On vous avait déjà parlé de ce cabaret musical, véritable ode au métissage signée Stéphane Ly-Cuong en 2011.

Le voilà revenu aux affaires avec sa petite troupe, alors plus d’excuses, car ce garçon aime tellement la comédie musicale qu’il infuse sa passion aux plus réfractaires.
Il a déjà dirigé Singin’ a Song of Christmas/A White Christmas Celebration à Tokyo en 2006 et La vie est une comédie musicale en 2008, avant de mettre en scène Simply Broadway (2010) ainsi que les premières françaises de Edges de Pasck & Paul et The Last Five Years de Jason Robert Brown (2013), se forgeant ainsi une fan-base fidèle.

Agité par les questions de la double culture et de l’affirmation de soi, il nous conte l’histoire d’Yvonne, une jeune Vietnamienne tiraillée entre ses rêves d’artiste et les aspirations plus old school de sa famille.

Quête identitaire, regard des autres, périple sur la terre de ses origines… On suit cette “Jaune dehors et blanche dedans” le sourire aux lèvres durant une heure vingt, sans temps mort.
Et pour cause : Stéphane Ly-Cuong (livret et mise en scène) et Christine Khandjian (paroles et musiques) détricotent les stéréotypes avec un mélange égal de fraîcheur et de profondeur.

La réussite de ce conte initiatique repose sur le talent aiguisé de Clotilde Chevalier (jeu, chant, danse) mais aussi sur la qualité des textes et du son (An Ton-That pour les musiques additionnelles, entouré de Tanguy Duran à la guitare et de Trami Nguyen au piano). Pour tous ceux qui cherchent du sang neuf dans des aventures personnelles et singulières.