Camping : festival international de danse

Ce festival s’affiche comme un espace d’ouverture en perpétuelle ébullition, capable de dépasser les formats traditionnels de transmission et de présentation de la danse.

Encore une programmation pléthorique et éclectique pour cette 3e édition. Présenté par le Centre national de la danse (CND), ce festival s’affiche comme un espace d’ouverture en perpétuelle ébullition, sous l’œil vigilant de sa directrice, Mathilde Monnier. Voué à la fois aux artistes et au plus large public, ce rendez-vous international s’est imposé comme une plateforme expérimentale capable de dépasser les formats traditionnels de transmission et de présentation de la danse. Ses maîtres-mots ? Transdisciplinarité, diversité, créativité et curiosité intergénérationnelles. Autre caractéristique, les 27 workshops – proposés cette année par des artistes tels que Deborah Hay, Alessandro Sciarroni ou Gaëlle Bourges – peuvent se targuer d’accueillir 250 artistes professionnels mais aussi 150 étudiants issus de 19 écoles d’art ou formations (danse, théâtre, arts visuels, architecture) issues du monde entier. Belle manière d’hybrider les univers de la Escola Livre de Dança da Maré (Brésil), du Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris et de l’Université d’Ochanomizu de Tokyo. Au programme de cette dernière semaine ? Je me souviens de Raimund Hogue, un voyage échevelé dans ses souvenirs (26, 27 juin, CND, 20h30), I Will Wait for You, une pièce amoureusement conçue par Arno Schuitemaker pour trois performeurs (26, 27, CND, 19 h), Plateau et Pavillon, deux nouvelles créations anatomiques signées Ana Rita Teodoro, nouvellement associée du CND (27, 28, 19h), SunBengSitting avec un Simon Mayer revisitant les danses du Tyrol quasi… nu (27, 28, Théâtre du Fil de l’Eau, 20h30) et enfin Deep Aerobics, un cours d’aérobic festif boosté par Michel Gutierrez (le 29, Palais de Tokyo, 22h). Et puis des ateliers de pratique amateur, des conférences, des projections, un concert, des fêtes…

Jusqu’au 30 juin au CND, 1, rue Victor-Hugo, Pantin (93). M° Hoche. Téléphone : 01 41 83 27 27 et www.cnd.fr. Et à la Cité internationale des arts, Ciné 104, La Commune, Les Magasins Généraux, Palais de Tokyo, Maison de la culture du Japon à Paris, Théâtre au Fil de l’Eau. À Lyon (Les Subsistances).  www.les-subs.com