Ce sentiment de l’été

Un été à Berlin, une jeune française meurt subitement. Un choc qui saisit son petit ami allemand, ses parents et sa sœur qui lui ressemble décidemment tant.

Drame

De Mikhaël Hers, avec Anders Danielsen Lie et Judith Chemla.

Durée : 1 h 46.

Et puis le deuil s’installe et le temps passe. Un été, puis deux, que le réalisateur filme avec une certaine délicatesse, un sens des non-dits et de la quintessence du temps qui n’est pas sans rappeler le cinéma d’Éric Rohmer, faisant de ce drame une belle évocation de l’absence.

Note : 3