6 spectacles à découvrir cet été à Paris

Chaque année, on se fait avoir. Le Festival d’Avignon est pris d’assaut, les places partent à la même vitesse que s’il s’agissait du dernier concert de Céline Dion, et pour ceux qui parviennent à grappiller quelques maigres tickets, reste encore le combo billets de train + logement qui frôle chaque mois de juillet le PIB du Vanuatu. Pendant ce temps, à Paris, alors que les badauds s’agglutinent au bord du canal, les théâtres se vident. Et Paris l’été commence. Et voici notre sélection des spectacles à ne pas manquer.

 

Tragédies

Comédiens de la Tragédie
© Christophe Raynaud de Lage

 

Si cette manie de s’afficher nu comme un ver sur un plateau semble avoir fait long feu et ne suffit hélas plus à choquer nos âmes averties, on peut cependant difficilement passer à côté de l’incroyable performance du chorégraphe Olivier Dubois. Il est invité au Festival Paris l’été pour une reprise de Tragédie, spectacle qui avait fait grand bruit en 2012, au cours duquel 18 danseurs entrent sur scène dans une espèce de transe, en tenue d’Adam et Eve. Des corps multiples, dépareillés, fascinants de beauté.

Lycée Jacques Decour
12 avenue de Trudaine, 9e
Du 19 au 21 juillet 2018

 

La Transumante

Acteur de La Transumante
© Philipe Cibille

 

Difficile de décrire Johann le Guillerm en quelques mots. Pour ceux qui n’ont pas eu la chance d’assister par hasard à l’une de ses incroyables performance, disons qu’il s’agit d’une sorte d’individu hybride, entre elfe à longue tresse et génie mathématique. Cet été, c’est sur l’esplanade du Palais de Tokyo qu’il installera l’un des assemblages les plus déments de toute sa carrière : 160 carrelets de bois de 3 mètres de longueur et 10 manipulateurs. Ni clou, ni vis, ni corde : la simple pression des pièces les unes contre les autres tient l’oeuvre assemblée. On n’y croyait pas, et pourtant…

Esplanade du Palais de Tokyo
11 avenue du Président Wilson, 16e
Le 16 juillet 2018

 

La Convivialité

Une personne écrit sur un carnet
© NeONBRAND on Unsplash

 

Si vous pensé que l’ortografe é vraimen un truc de nase et que vous émerié bien ékrir comme vous voulé, se spektacle est fay pour vou ! Qui n’a jamais au moins une fois dans sa vie pris un malin plaisir à dénoncer une faute d’orthographe ? Personne ? Pourtant les contresens et autres bizarreries sont légion. Et pour enfoncer le clou de nos incertitudes, deux conférenciers ont imaginé un spectacle sur l’étrange façon dont nous faisons usage de la langue. Un spectacle hilarant, à voir avec une feuille de papier sur les genoux !

Lycée Jacques Decour
12 avenue de Trudaine, 9e
Du 19 au 20 juillet 2018

 

Promenade à Sully

 

© crossine0 CC BY-ND 2.0 on Flickr

 

Avoir un festival de théâtre à Paris en plein été reste tout de même l’occasion ou jamais de trottiner à travers champs, et de découvrir quelques pépites du patrimoine architectural devant lesquelles on passe sans y prêter attention. Pour cette édition, c’est à la chorégraphe Ambra Senatore qu’a été confiée la jolie tâche d’imaginer une balade dans les jardins de l’Hôtel de Sully. Une promenade-performance inédite, excellente pour le cœur, le souffle et le taux de vitamine D.

Hôtel de Sully
62 rue Saint-Antoine, 4e
Du 23 au 25 juillet 2018

 

Les Trois Mousquetaires (saisons 4, 5 & 6)

Les Trois Mousquetaires © Aurélien Cohen
© Aurélien Cohen

 

Non, Alexandre Dumas n’a pas simplement servi de prête-nom à une station de métro reléguée en bout de ligne 2. Il a aussi pondu Les Trois Mousquetaires, sans lequel le collectif 49701 ne serait peut-être jamais devenu la nouvelle coqueluche du théâtre en série. Après avoir donné un nouveau souffle à cette oeuvre mythique un peu trop vite rangée au placard dans trois premiers épisodes loufoques et frétillants, les saisons 4, 5 et 6 arrivent cet été au Lycée Jacques Decour. Et comme toute bonne série qui se respecte, le risque d’addiction est très, très élevé.

Lycée Jacques Decour
12 avenue de Trudaine, 9e
Du 31 juillet au 2 août 2018

 

Bohème, notre jeunesse

"Bohème, notre jeunesse" à l'Opéra Comique
© Opéra Comique

 

Sortons du Festival Paris l’été pour fêter le grand retour du chef-d’œuvre de Puccini à l’Opéra-Comique. Véritable triomphe lors de son passage au sein de la vénérable institution en 1898 – où il resta à l’affiche jusqu’en 1971 tout de même -,  il renaît aujourd’hui dans une version française dépoussiérée par la formidable et pétillante metteuse en scène Pauline Bureau. Vibrant hommage au Paris romantique, Bohème, notre jeunesse ne nous laisse plus aucune excuse pour bouder l’opéra. Tut, tut. On ne veut rien entendre !

Opéra-Comique
1 Place Boieldieu, Paris 2e
Du 9 au 17 juillet 2018