Douceur et mélancolie : 5 spectacles pour rêver un peu

Alors même que l’on entre dans le dur de l’automne et que les nouvelles ne sont pas toujours bonnes, on se devait de vous concocter une petite sélection de spectacles toute de douceur vêtue. Mais une douceur de saison, qui flirte avec la mélancolie des dimanches après-midis de novembre…

 

WAREWARE NO MOROMORO

WAREWARE NO MOROMORO spectacle novembre
source : theatre2gennevilliers.com / dr

 

Passer d’un isolement social complet à la mise à nu qu’exige un passage au plateau n’apparaît pas franchement comme une évidence. C’est pourtant ce que l’ancien “hikikomori” japonais Hideto Iwaï réalise avec Wareware No Moromoro, spectacle pour lequel il est allé interroger des habitants de Gennevilliers et dont il s’inspire des récits de vie pour composer une sorte de portrait sensible de la société, portant son attention sur les paradoxes de la relation parents-enfant. Véritablement un des spectacles les plus touchants de cette vague théâtrale nippone de la saison.

Théâtre de Gennevilliers
41 avenue des Grésillons, Gennevilliers
Du 22 novembre au 3 décembre 2018

 

IVANOV

©simon_gosselin

 

Encore et toujours Tchekhov, oui. Mais cette fois, c’est un peu différent : il s’agit du dernier volet de l’intégrale entamée il y a quelques saisons par Christian Benedetti. Un Ivanov toiletté au travers d’une nouvelle traduction, plus intense, une histoire d’amour, d’argent, de dette, de mort tragique, et bien sûr de mélancolie. Une mise en scène énergique, des comédiens qui ruent dans les brancards et une chemise bariolée dans la magnifique salle de l’Athénée… On attend quoi pour y aller au juste ?

Théâtre de L’Athénée
7 rue Boudreau, 8e
Du 7 novembre au 7 décembre 2018

 

LES INACCOUTUMÉS

LES INACCOUTUMÉS spectacles novembre
©www.menagerie-de-verre.org

 

Une fois n’est pas inaccoutumée, la programmation de cette édition 2018 est à se damner, avec une version garage du démontage en règle d’un mobilier Ikea signé Théo Mercier, le petit dodo pour Grand Sommeil de Marion Siéfert (qui retranscrit à la perfection les cauchemars de l’enfance), l’énigmatique conférence sur rien de Jérôme Bel… Certes, la programmation est un peu (chapeau) pointu, mais attire chaque année davantage d’adeptes.

Ménagerie de Verre
12 rue Léchevin, 11e
Du 13 novembre au 8 décembre 2018

 

QUI DÉPLACE LE SOLEIL

QUI DÉPLACE LE SOLEIL spectacles novembre
©Hemi

 

Fidèle à sa ligne de programmation axée sur le théâtre social et politique, la Maison des métallos nous gratifie en ce mois de novembre d’un spectacle étrange et émouvant. L’histoire de deux femmes se retrouvant un peu par hasard dans un petit pavillon de province, pour des raisons n’ayant rien à voir avec leurs choucroutes respectives : l’une sur les traces d’un père couturier africain, l’autre comme toujours en suspend… Un duo troublant.

Maison des Métallos
94 rue Jean-Pierre Timbaud, 11e
Du 22 novembre au 2 décembre 2018

 

LA CONFÉRENCE DES OISEAUX

Inspiré d’un célèbre conte soufi, La Conférence des Oiseaux est une fable spirituelle magnifiquement adaptée pour la scène par le grand Jean-Claude Carrière. Une chorégraphie au cours de laquelle 10 acteurs interprètent non moins de cinquante personnages, alternant les masques et croisant le conte et le récit. C’est léger, coloré, et l’on ressort de là avec une envie pressante de… se mettre dare-dare à la poésie persane.

Théâtre de Suresnes Jean Vilar
16 place Stalingrad, Suresnes
30 novembre 2018