Eddie Izzard, Crazy Solo

Après deux ans de tournée triomphale à travers le monde, Eddie Izzard débarque au Casino de Paris avec son one man show Force majeure, tout en français. L’occasion de découvrir l’humour absurde de cette star internationale du stand-up, influencée par les Monty Python et inspiration de toute une génération de comiques comme Gad Elmaleh ou Jamel Debouzze.

Déjà plus de 20 ans qu’Eddie Izzard joue ses spectacles délirants sur les scènes du monde entier. Polyglothe et francophile, il décide en 2011 de s’installer à Paris et d’y interpréter son one man show de l’époque, Stripped, en français. Cette année il est de retour dans la capitale pour transformer l’essai avec Force majeure, un spectacle de nouveau intégralement in french.

Si l’accent anglais subsiste, Eddie Izzard manie avec assez d’aisance la langue française pour se permettre quantité de jeux de mots et autres improvisions. De quoi séduire un public déjà conquis par l’univers grandguignolesque de ce show man qui excelle dans l’art de créer des situations plus absurdes les unes que les autres. Marc Antoine est ainsi réincarné en poulet bionique, Dieu affronte Dark Vador pour gagner un plat de spaghettis à la carbonara et des taupes milliardaires se réunissent en catimini sous nos pieds.

Des gags pas toujours subtils et souvent usés jusqu’à la corde, qui ont cependant le mérite de mettre en valeur les dons de métamorphose de celui qui se définit lui-même comme un « travesti d’action ». Eddie Izzard se glisse dans la peau d’une multitude de personnages qu’il incarne avec une démesure toute cartoonesque, enchainant bruitages et mimiques exagérées pour le plus grand plaisir de la salle.

 

3/5